0 3 minutes 2 semaines

Je m’appelle Arsène Aksanti Bwimba, je suis enfant-journaliste et j’ai 16 ans.
J’ai participé au festival ya watoto organisé par l’institut français de Bukavu et ses partenaires comme congo kesho, RJAE.

A mon arrivé au site du festival à l’institut français de Bukavu , je trouve une ambiance exceptionnelle , beaucoup d’enfants et des jeux. Les enfants sont dans leur monde.

Comme je suis enfant journaliste, avec mes collègues ont a organisé un atelier media où l’on expliquait aux enfants curieux comment on fait le journalisme et comment manier les appareils tel une caméra , un appareil photo etc. Après j’ai visité l’essentiel des activités parce que j’avais le devoir de faire vivre en direct cet événement aux enfants restés à la maison .

Ce direct sur la page facebook du RJAE, c’était un moment intéressant où j’ai rapporté ce qui s’est passé , j’ai donné la parole aux enfants dans la cour, à la bibliothèque, dans des ateliers . Ce que j’en garde comme souvenir tout le monde était content .
J’étais accompagné de Roméo Négro, d’Ornella et de Christian des braves enfants journalistes avec lesquels, nous avons fait le tour des activités du festival. C’était parfait.

Il y avait aussi le domaine scientifique. Là, les enfants lisaient des livres, faisaient des griffonnages et étudiaient même.

Des ateliers comme celui de patisserie , du jardinage, on a tout visité…

Dans la salle de spectacle , les magiciens ont emballé le public avec leur tour de magie . Dans la même salle, nous, les enfants journalistes du RJAE junior , avons fait notre note de plaidoyer qui parlait de notre campagne “non à la guerre au Nord Kivu, protégeons les droits de l’enfant ” . Au niveau culturel, nous avons présenté notre ballet poétique : “les cris des enfants “.

C’était vraiment cool. Plusieurs parents ont accompagné leurs enfants et voir l’enfant joyeux dans cet univers créé était une bonne chose.

Arsène Aksanti Bwimba

Auteur/autrice

Laisser un commentaire : Que pensez-vous de cet article ?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.