0 3 minutes 2 mois

Bintu Mugobe Pascaline, connue sous le nom de Lina Mg, est une artiste slameuse poétesse basée à Bukavu dans la province du Sud-Kivu.

Elle sculpte avec finesse et sensibilité pour créer des œuvres empreintes d’authenticité à l’africaine.

Dans son récent album “Alkebulan ” , l’ancien nom de l’Afrique qui signifie jardin d’Éden ou mère de l’humanité, celle-ci appelle à la conscience citoyenne pour limiter les guerres et les massacres que sont victimes les africains.

Dans son art, Lina Mg porte la voix de l’Afrique et c’est ce qui définit d’ailleurs son style et son originalité.

“Je reste dans le style africain. J’aime l’africanité. Souvent, je nomme mon inspiration ‘Udongo Wama Babu ‘ car c’est à travers la terre de nos ancêtres que je trouve mon inspiration. Et parfois j’écris sur la culture,” déclare-t-elle.

Une étoile remarquée

Lors de son entrée magique en art, Lina Mg est remarqué en 2020 en compétition d’éloquence à l’institut la Colombe par ses enseignants. Ces derniers l’encouragent chaque fois de s’intéresser à la poésie et le Slam.

Du coup, Pascaline est intriguée du fait qu’elle ne connait rien de la poésie et du Slam. Mais elle s’est faite un défi de beaucoup lire et écouter certains artistes qui sont déjà dans la carrière poétique ou slamique.

“L’art m’a fait connaître comment vivre autour de soi et la façon d’aborder les gens et d’avoir confiance en soi. J’ai appris aussi à ne pas me perdre dans l’art. A travers ce talent, j’ai voyagé et rencontré d’autres artistes slameuses-musiciennes qui ont des idées et qui m’aident à améliorer ma vie artistique et à me guider dans le futur,” note-t-elle.

Dans ses perspectives d’avenir, Pascaline Lina vise être une slameuse exemplaire et modèle pour toute slameur(se) qui veut commencer ou qui est déjà dans la carrière artistique.

Auteur/autrice

Laisser un commentaire : Que pensez-vous de cet article ?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.