0 2 minutes 2 mois

Des élèves de l’Institut d’Ibanda ont marché ce mercredi 22 mai à Bukavu, dans la province du Sud-Kivu. Accompagnés de leurs enseignants et des parents, ces derniers ont voulu fustiger la probable spoliation d’un bâtiment de leur école, par des particuliers.

La marche est partie de l’Athénée d’Ibanda, jusqu’à Labotte, où un mémorandum adressé au Gouverneur a été lu et déposé.

Dans ce mémorandum, le personnel du Complexe Scolaire d’Ibanda dénonce la une présumée spoliation du bâtiment de buanderie de l’Athénée d’Ibanda, sous l’œil du gouvernement provincial du Sud-Kivu, qui selon eux, n’a fait aucune intervention pour protéger ce patrimoine de l’Etat.

Certaines autorités sont complices. Nous sommes surpris de voir qu’une partie de l’Athénée d’Ibanda est spoliée par des particuliers. Nous nous insurgeons contre ces agissements cavaliers. Il y a notamment une maison sur avenue Mbaki où loge la famille d’un ex proviseur, la plage de l’Institut d’Ibanda et ses environs, ainsi que le terrain de jeu des élèves de l’Institut d’Ibanda,” expliquent les enseignants dans ce mémo.

Ces derniers exigent l’arrêt de la démolition des bâtiments de l’Athénée d’Ibanda, la sécurisation eu patrimoine de l’Athénée d’Ibanda, ainsi que la remise du terrain de jeu et toutes les maisons spoliées.

Recevant le mémorandum, le Directeur de cabinet du président de l’Assemblée provinciale a promis de s’impliquer, pour que l’Institut d’Ibanda soit remis dans ses droits, et qu’il soit mis fin à cette spoliation.

Entre-temps, les enseignants de l’Institut d’Ibanda craignent que les activités scolaires de fin d’année ne soient paralysées pendant un moment, si rien n’est fait pour mettre fin à cette situation.

Auteur/autrice

Laisser un commentaire : Que pensez-vous de cet article ?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.