0 4 minutes 10 mois

La campagne multisectorielle d’appui à la rentrée scolaire 2023-2024 a été officiellement lancée ce mercredi 13 septembre 2023 en province du Sud-Kivu.

Le lancement a été fait par le Gouverneur à partir de Bushushu, devant plusieurs autorités, responsables du secteur de l’éducation, partenaires, enseignants et élèves de cette partie du territoire de Kalehe.

Dans son adresse, le Gouverneur a dit avoir choisi cette entité sinistrée pour encourager les parents qui ont connu la catastrophe meurtrière de mai dernier d’envoyer leurs enfants à l’école.

La vie doit reprendre après la catastrophe que nous avons connue. Et la vie doit reprendre grâce à l’éducation, à la santé et aux infrastructures. Nous sommes heureux d’être avec vous pour lancer la campagne pour la reprise des cours. J’ai préféré venir ici pour demander à toutes nos mamans et tous nos Papas d’envoyer les enfants à l’école. C’est par l’éducation que notre pays va aller de l’avant. Et vous chers élèves, malgré la situation difficile que vous avez connue, soyez assidus. Chers enseignants, je sais que vous êtes des héros. Il y a des enseignants encore non payés. Mais continuez à travailler, en attendant les plaidoyers que nous allons faire au niveau national pour que vous soyez tous mécanisés,” a déclaré le Gouverneur Théo Ngwabidje.

Simon Zono, Directeur de la province éducationnelle du Sud-Kivu 1, a salué l’appui que l’UNICEF ne cesse d’apporter aux écoles dans différents territoires, dans le cadre de l’amélioration de la qualité de l’éducation.

Il a appelé les parents à envoyer tous les enfants, filles et garçons à l’école, en vue de leur garantir un meilleur avenir.

De son côté, l’UNICEF dit vouloir réduire le nombre d’enfants de 5 à 17 ans en dehors de l’école, en garantissant le droit à l’éducation.

En vue de combattre le frein à l’éducation lié aux secteurs de la santé, de nutrition, de protection, de l’eau, hygiène et assainissement, la campagne d’appui à la rentrée scolaire 2023-2024 vise des actions de communication dans une approche multisectorielle. Cela veut dire qu’il ne suffit pas seulement d’envoyer les enfants à l’école, mais il faudra également veiller à leur bonne santé et nutrition, à leur protection, à l’adoption des pratiques d’hygiène, d’éducation à la santé sexuelle, ainsi que la lutte contre les violences basées sur le genre, pour qu’ils demeurent tout au long du cycle scolaire. Cela nécessite l’enregistrement de tous, la multiplication des efforts à tous les niveaux et dans tous les domaines, pour mieux promouvoir la scolarisation de tous les enfants, filles et garçons,” a déclaré le Représentant du Chef de Bureau de l’UNICEF au Sud-Kivu.

A la suite de cette cérémonie de lancement, le Gouverneur Théo Ngwabidje a symboliquement distribué quelques kits à des élèves de 1ère année. La distribution pourra ensuite se poursuivre dans les écoles.

Merci à l’UNICEF pour ces objets classiques. J’ai commencé l’année scolaire sans malette, ni cahiers. Maintenant , je vais bien étudier comme les autres” déclare Christine Ahadi, une écolière bénéficiaire.

Signalons qu’un total de 6.500 enfants de Kalehe vont recevoir les kits scolaires pour cette première phase. L’UNICEF annonce une deuxième phase qui concernera 2.100 autres élèves dans quelques semaines.

Auteur/autrice