0 3 minutes 11 mois

La province du Sud-Kivu connait une flambée des cas de choléra depuis quelques semaines maintenant. Alors que les cours ont repris lundi 4 septembre dernier, la Division provinciale de la Santé (DPS) appelle les responsables des écoles à installer des dispositifs de lavage de mains aux entrées de leurs établissements, afin de prévenir la contamination de cette maladie.

Le Docteur Justin Bengehya, Chef de Bureau en charge de l’Information sanitaire, la Recherche et la Communication à la DPS, l’a dit ce jeudi 7 septembre 2023, dans un entretien avec Watoto News.

Selon lui, si les gestionnaires ne prennent pas des mesures de prévention de cette maladie, la province risque d’être débordée, suite aux cas qui risquent d’être enregistrés.

«Au niveau des écoles, il y a eu rentrée scolaire. Si les gestionnaires, les préfets et les directeurs ne prennent pas des dispositions pour qu’il y ait même des dispositifs de lavage des mains, et insister sur le respect de l’hygiène dans les toilettes des écoles, on peut aussi y avoir des cas de Choléra, et là on risque d’être débordés si on ne respecte pas toutes ces mesures,» a-t-il déclaré.

Le Dr Justin Bengehya. ©Watoto News

Le Dr Justin Bengehya ajoute que le Choléra sévit de manière endemo-épidémique, dans les zones de santé de la littorale du lac Kivu et du lac Tanganyika. La semaine dernière, au total 549 cas ont été enregistrés sur l’ensemble de la province.

A Bukavu, la zone de santé de Kadutu a rapporté 15 cas, celle d’Ibanda 18 cas, et Bagira 5 cas. «Ça fait au total 38 cas dans la ville, qui est entrain d’aller vers l’épidémie. C’est probablement la pénurie d’eau qui peut être à la base de cette flambée de cas dans la ville de Bukavu,» indique-t-il.

Pour le Dr Bengehya, la population doit respecter les mesures d’hygiène. Il demande aux habitants d’éviter de manger sans avoir lavé les mains, mais aussi fournir un effort pour avoir chaque fois de l’eau potable.

Celui-ci cite également la problématique des toilettes dans les zones rurales. A l’en croire, il faut éviter la défécation à l’air libre. Donc toujours utiliser les toilettes, et que ça soit des toilettes qui respectent les conditions hygiéniques.

Auteur/autrice