0 2 minutes 4 mois

Environ 47 salles de classe réparties dans différentes écoles primaires et secondaires en commune de Kanyabayonga au Sud du territoire de Lubero sont actuellement occupées par les déplacés de guerre.

Ces centaines des familles sont venues des villages de la chefferie de Bwito, ont fui les affrontements entre les forces armées de la RDC et les rebelles du M23.

Le constant a été fait mardi 12 mars 2024 par le chef de la sous division de l’EPST Kirumba en province éducationnelle Nord Kivu ll, lors d’une ronde effectuée dans les écoles du Cercle scolaire de Kanyabayonga.

Richard Paluku Muvunga estime que cette situation impacte négativement les activités scolaires dans cette partie.

Le constant est amère. Nous avons l’engouement maintenant dans nos écoles. Nous venons d’enregistrer 5 écoles occupées par les déplacés dont: l’EP Bubogho, Amani, Maendeleo, Kahende et l’Institut Furaha. Nous avons enregistré 47 salles de classes occupées par les déplacés toute la journée et toute la nuit. Le fait que les déplacés sont dans ces écoles, les élèves et écoliers ne savent pas comment accéder aux salles de classes, donc il s’agit des écoles sans enseignements” déplore cette autorité.

Il sied de signaler que plus de 30 000 menages se sont déplacés en début du mois de mars 2024 dans cette entité, suite aux affrontements entre FARDC et les rebelles du M23 dans environ 5 localités de la chefferie de Bwito en territoire de Rutshuru.

Nombreux ont pris refuge dans les agglomérations de la partie Sud du territoire de Lubero, pendant que d’autres sont cantonnés dans les villages de la côte ouest du lac Édouard.

Auteur/autrice

Laisser un commentaire : Que pensez-vous de cet article ?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.