0 2 minutes 5 mois

Après une suspension de 48 heures, les activités scolaires ont repris ce lundi 4 mars à Mavivi, dans le territoire de Beni au Nord-Kivu.

Ces cours ont été suspendus suite à une attaque des combattants ADF, survenue dans le quartier Nzuma de la commune Ruwenzori.

Cette attaque a entraîné la mort de quatre civils, faisant à ce que les parents gardent leurs enfants à la maison pour leur sécurité.

Jadot Mwendapole, président de la société civile du groupement Bantangi-Mbau, encourage les parents à renvoyer leurs enfants à l’école maintenant que les activités ont repris, pour qu’ils puissent avancer dans le programme scolaire.

Il appelle également les services de sécurité à rester vigilants, à protéger la population et à tenir compte des alertes des habitants concernant les mouvements suspects des groupes armés.

La société civile insiste sur la nécessité de traquer les ennemis armés pour rétablir la paix dans la région de Mavivi et ses environs.

Cette attaque des ADF souligne une nouvelle fois la persistance de l’insécurité dans la région de Beni, confrontée depuis longtemps à des violences récurrentes de la part de divers groupes armés locaux et étrangers.

Auteur/autrice

Laisser un commentaire : Que pensez-vous de cet article ?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.