0 2 minutes 2 semaines

Le nombre d’enfants déplacés de guerres se multiplie de plus en plus dans les artères principales de la ville de Goma. Ceci s’observe depuis l’arrivée des vagues des marées humaines fouillant les hostilités entre les forces armées de la RDC et les combattants du M23 .

Au vu des conditions inhumaines que ces enfants traversent dans les différents sites qu’ils occupent à Goma, poussent déjà certains parents à pousser leurs petits enfants à mendier dans les rues de la ville Gomatracienne pour la survie.

Certains enfants abordés par Watoto News confirment avoir été poussés dans la rue par leurs propres parents! Triste réalité comme le témoigne Estha, âgée de 13 ans:

” Nous sommes à quatre , maman nous envoie moi et mes deux frères quémander en ville. Nous venons tous les jours, parce qu’on a rien à manger. Ce qu’on tire de la rue, c’est ce que nous mangeons a la maison! Si on ne trouve rien , nous allons dormir aussi affamer”

Ces enfants demandent par ailleurs aux autorités de rétablir la paix dans leurs villages, pour qu’ils retrouvent leur vie d’avant.

” Nous voulons rentrer chez nous , papa était cultivateur. On ne, on vendait nos pommes de terre et on ne manquait de rien. Que la paix soit revienne vraiment “

Certes que les ONG distribuent des vivres et non vivres dans les sites des déplacés, mais cela reste insuffisant face au besoin toujours en hausse, surtout avec l’augmentation des familles du jour au lendemain; une situation qui doit interpeler les autorités à tous les niveaux.

Auteur/autrice

Laisser un commentaire : Que pensez-vous de cet article ?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.