0 6 minutes 2 mois

L’artiste Sar Eddy Safari, slameur et rappeur de Bukavu au Sud-Kivu, utilise son art pour exprimer son opinion, mais également transmettre un message fort et puissant pour le changement positif.

À travers ses textes et ses performances enflammées, Sar Eddy se fait le porte-voix des aspirations et des luttes de toute une génération, brisant les silences et défiant les normes établies.

Dans un entretien avec Watoto News, l’artiste qui combine le slam et le rap nous parle de ses débuts, sa motivation mais également ses perspectives.

Watoto News : Qu’est-ce qui vous a inspiré à devenir slameur/rappeur et à poursuivre une carrière dans la musique ?

Sar Eddy : L’idée à la base était de trouver un cadre d’expression. D’habitude, je suis un réservé mais par la musique je me sens dans un état de vouloir donner mon opinion et transmettre des messages puissants et fort.

Watoto News : Comment décririez-vous votre style et vos influences artistiques ?

Sar Eddy : Je mélange le Slam et le rap. J’aime trop la musicalité. J’ai beaucoup d’influences mais celui qui m’a inspiré plus c’est Capitaine Alexandre, il est slameur français d’origine camerounaise qui écrivent des textes transmettant de l’espérance de la vie

Watoto News : Quels sujets ou thèmes sont importants pour vous dans vos chansons et vos textes ?

Sar Eddy : Dans mon quotidien, j’aborde le social et le religieux, la vie et la mort. A ce point, j’essaie de montrer que dans la vie il y a des hauts et des bas

Watoto News : Pouvez-vous nous parler de votre processus de création, de l’écriture à l’enregistrement en passant par la production ?

Sar Eddy : L’écriture, les idées au devant du mot plus tôt que des mots au devant de l’idée. J’aime écrire quand je vais parler de moi. Après c’est la prode ou l’instrumental et musicalité

Watoto News : Comment percevez-vous le rôle du slam/rap dans la société et quel impact souhaitez-vous avoir en tant qu’artiste ?

Sar Eddy : Le slam et le rap c’est un vecteur d’un message fort et puissant pour changer de régime, transmettre des valeurs , apporter un changement positif, créer un monde plus juste même si cela est un peu utopique pour les poètes. Ces derniers ont de l’influence. C’est quelque chose qui va au-delà de la musique mais qui donne du sens à la musique.

Watoto News : Quels sont les défis auxquels vous avez été confronté en tant qu’artiste émergent dans l’industrie musicale ?

Sar Eddy : Il y a plusieurs défis que j’ai rencontrés. Quand on est dans un milieu assez coincé où il y a beaucoup de stéréotypes , c’est compliqué pour quelqu’un qui veut aller de l’avant. Il y a des défis financiers, des problèmes relatifs à la morale, à la fréquentation, au milieu. Quand on le met ensemble ça forme un cocktail et cela a des répercussions sur ta vie , ta santé mentale.

Actuellement, il y a encore beaucoup de difficultés mais l’important c’est de faire l’équilibre sur ce que tu es et ce que tu voudrais réellement être. C’est pour des finalités de trouver sa voie.

Watoto News : Comment voyez-vous l’évolution du rap et du slam en tant que formes d’expression artistique au fil des années ?

Sar Eddy : Moi je vois déjà des avancées à Bukavu par exemple où il y a pas mal de festivals. Avant, on était un peu coincé. Il n’y avait pas assez de terrains d’expression mais aujourd’hui tout le monde a intérêt à s’exprimer car il en a déjà. Pour moi, c’est une satisfaction et ça me va très bien.

Watoto News : Quel message souhaitez-vous transmettre à votre public à travers votre musique ?

Sar Eddy : Ce que je souhaite transmettre c’est l’amour car c’est plus fort que tout même si on vit dans une société rétrogradée. Je crois personnellement, qu’il faut prôner l’amour, le partage , la loyauté et le vivre ensemble et comprendre que la vie n’a que de sens lorsqu’on essaye de la vivre en paix avec les autres.

Watoto News : En dehors de la musique, y a-t-il d’autres aspects de votre vie qui influencent votre art et votre créativité ?

Sar Eddy : Il y a l’entourage. Quand tu es entouré de bonnes personnes, ça influence ta musique et ce que tu fais. Et cela m’a beaucoup aidé. Quand j’écris quelq’un s’y retrouve et c’est pour cela que je fais l’écriture.

Watoto News : Comment envisagez-vous l’avenir de votre carrière musicale et quels projets avez-vous en préparation ?

Sar Eddy : J’entrevois un avenir assez prometteur. Tout au long de cette année , je suis en train de travailler sur le projet d’album Authentique 1 car il y aura authentique 2. C’est une façon pour moi de remettre la plume à la mode, l’écriture, l’originalité, le rap , à la rencontre de musicalité , de sens, de montrer que même en se conformant à des nouvelles choses on peut rester soi-même. Prôner l’originalité dans le projet.

Auteur/autrice

Laisser un commentaire : Que pensez-vous de cet article ?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.