0 3 minutes 2 mois

Des jeunes de la communauté U-Report de Bagira et des relais communautaires ont pris part samedi à un briefing sur la santé sexuelle et reproductive chez les jeunes. La séance de sensibilisation a eu lieu au bureau central de la zone de santé de Bagira.

Facilité par l’infirmière superviseure et point focal de la Santé Sexuelle et Reproductive à Bagira, ce briefing était une occasion pour les jeunes d’en savoir un peu plus sur les infections sexuellement transmissibles, et plusieurs autres maladies relatives à la santé sexuelle et reproductive.

Lors des discussions entre jeunes, il a été soulevé que les IST se transmettent principalement par contact sexuel. Certaines peuvent aussi se propager par d’autres voies, comme le sang ou les produits sanguins, a déclaré Mme Agnès, l’intervenante.

Celle-ci ajoute que l’utilisation du préservatif externe ou du préservatif interne est le meilleur moyen de se protéger contre les IST. Elle a insisté sur la vie sexuelle responsable, ainsi que l’éducation des jeunes en matière de prévention des IST.

“La santé sexuelle et reproductive des jeunes et adolescents doit être défendue. Cela passe notamment par l’accès à une éducation sexuelle complète, par des services pour prévenir, diagnostiquer et traiter les IST, et par des conseils en matière de planification familiale. Cela signifie également permettre aux jeunes de s’émanciper, pour qu’ils connaissent leurs droits et les fassent valoir, comme par exemple le droit de retarder leur mariage ou de refuser des avances sexuelles non désirées,” soutien Mme Agnès.

Et d’ajouter :

“Nous devons continuer avec des discussions dans nos familles pour permettre à d’autres jeunes d’être suffisamment outillé sur le mode de prévention des IST. Car en santé sexuelle et reproductive des jeunes, la bonne information est d’une importance capitale,” soutient-elle.

Il faut signaler qu’au terme de cette sensibilisation, les relais communautaires de Bagira ont soulevé l’importance de continuer les échanges sur la santé sexuelle dans leurs comités d’animation communautaire pour divulguer l’information aux jeunes. Des jeunes U-Reporters à leur tour, ont relevé l’abstinance comme meilleur moyen de prévenir les IST.

Auteur/autrice

Laisser un commentaire : Que pensez-vous de cet article ?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.