0 1 minute 2 mois

A travers la danse, Prisca Kanga, jeune artiste œuvrant à Bukavu au Sud-Kivu, porte haut la voix des enfants.

Danseuse depuis plusieurs années, Prisca Kanga sensibilise la communauté sur plusieurs thématiques notamment la paix, mais également les droits de l’enfant et de la femme.

Dans un entretien avec Watoto News, celle-ci affirme que malgré plusieurs défis dont le manque de moyens et l’insuffisance des salles de spectacle, elle ne baisse pas les bras.

Pour elle, la danse demeure un métier comme tant d’autres, et ne doit pas être négligée par la communauté.

Occasion pour Prisca Kanga d’appeller les autorités et la population à soutenir la danse, car elle contribue, selon elle, à la bonne santé mentale.

Auteur/autrice

Laisser un commentaire : Que pensez-vous de cet article ?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.