0 2 minutes 3 mois

Des dizaines de finalistes déplacés de la guerre du M23, sont encadrés depuis plusieurs mois par l’Institut Don Bosco, situé en périphérie de la ville de Goma au Nord-Kivu.

Cette école de la communauté salésienne, encadre et prend en charge 62 finalistes déplacés venus de Shasha, l’un des milieux occupés par les rebelles M23.

D’après le responsable de la communauté salésienne de Shasha, le père Kizito Tembo, l’objectif de cette initiative est que ces éléves déplacés passent les examens d’État comme tous les autres élèves pour que leur année ne soit pas blanche.

“Nous voulons qu’ils passent leurs épreuves d’EXETAT, pour cela il faut passer par les déstressements et la formation. Pour qu’une fois calmes ils se sentent dans l’ambiance de passer leurs épreuves. Nous avons jugés mieux de les interner ici parce que nous avions pressenti différentes difficultés pouvant freiner leur attention,” affirme-t-il

Mais cette prise en charge n’est pas facile. Le père Kizito Dembo appelle les bonnes volontés à aider ces élèves qui, jusqu’à présent, certains étudient sans uniforme.

Auteur/autrice

Laisser un commentaire : Que pensez-vous de cet article ?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.