0 3 minutes 3 mois

Alors que les rêves des enfants sont souvent empreints de magie et d’imagination, Edine Ngoy, une élève de 6ème primaire, a un rêve bien ancré dans la réalité. Elle aspire à devenir vétérinaire.

Lors d’une interview accordée à Watoto News, Edine a partagé ses aspirations, ses modèles et son message inspirant pour la société.

Avec une détermination qui dépasse son jeune âge, Edine exprime son souhait de devenir vétérinaire. Elle ressent une forte empathie envers les animaux qui souffrent et souhaite consacrer sa vie à les soigner.

Je dois me focaliser sur mes études. J’aimerais devenir vétérinaire, pour m’occuper des animaux qui tombent malades“, déclare-t-elle. Son amour pour les animaux l’anime et lui donne la motivation nécessaire pour poursuivre ses études pour atteindre cet objectif ambitieux.

En plus, Edine admire deux femmes d’influence en RDC : la Première dame et la Première Ministre. Elle voit en elles des modèles pour les femmes qui aspirent à l’indépendance.

Je crois que la Première dame est vraiment un modèle pour les femmes. Mais aussi la Première Ministre Judith Tuluka récemment nommée. Si ce n’est pas être vétérinaire, j’aimerais être une femme indépendante comme elles”, confie-t-elle.

Ces femmes représentent pour Edine la possibilité pour les femmes de s’épanouir et de réaliser leurs rêves, indépendamment des stéréotypes de genre.

Cette élève est consciente des inégalités de genre qui persistent dans le domaine de l’éducation. Elle souligne l’importance de sensibiliser les parents pour offrir les mêmes opportunités aux filles et aux garçons.

Je pense que les parents doivent être sensibilisés pour donner les mêmes chances aux garçons et aux filles d’étudier. C’est là qu’elles recevront toutes les formations“, affirme-t-elle. Selon elle, l’éducation est la clé pour permettre aux filles de réaliser leur plein potentiel et contribuer à l’avenir de l’humanité.

En tant que jeune fille consciente des défis auxquels les filles sont confrontées, Edine adresse un message touchant aux parents : “Chers parents, nous vous prions de commencer à scolariser les jeunes filles, parce qu’elles sont l’avenir de l’humanité. Elles peuvent faire tout ce que les garçons font, encore plus”, déclare-t-elle.

Son plaidoyer en faveur de l’égalité des chances et de l’autonomisation des filles est un rappel puissant de l’importance de l’éducation pour bâtir un avenir meilleur. À travers sa voix, Edine Ngoy incarne l’espoir et la force de la prochaine génération qui façonnera l’avenir de la société.

Auteur/autrice

Laisser un commentaire : Que pensez-vous de cet article ?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.