0 2 minutes 3 mois

Les femmes sourdes de Kisangani sont invitées à entreprendre et à s’informer sur leurs droits pour favoriser leur épanouissement.

L’appel a été lancé lors d’un atelier de formation organisé par l’association de la voix des femmes sourdes de Kisangani, qui s’est tenu ce samedi 6 avril dans la salle pastorale de cette ville de la province de la Tshopo.

Lors de ces assises, Willy Lipaso, expert en entrepreneuriat, développement personnel et leadership, a soulevé le fait que la non participation des femmes à l’entrepreneuriat freine le développement du pays.

Il a souligné l’importance de l’entrepreneuriat et de la formation professionnelle comme solutions concrètes pour l’autonomisation économique des femmes sourdes.

La République démocratique du Congo, malgré ses immenses ressources, est considérée comme le pays le plus pauvre. Les femmes sourdes sont souvent privées d’accès à l’emploi, ce qui entrave leur épanouissement. Il est temps de relever le défi et de s’engager dans l’entrepreneuriat.” a-t-il indiqué.

De sa part, Jedidia Mabela, militant des droits humains et coordinateur de l’ONG AJDDH dans la Tshopo, a abordé la promotion et la protection des droits des femmes sourdes.

Le plus grand défi pour les femmes sourdes, spécifiquement marginalisées, est qu’elles ne connaissent pas leurs droits ni comment les revendiquer. Il est essentiel de les sensibiliser à leurs droits généraux, y compris les droits humains, les droits des femmes et leur participation à la vie politique nationale,” a-t-il expliqué.

Celui-ci ajoute que dans le territoire d’Isangi, et plus précisément à Isangi Centre par exemple, il n’existe pas d’école pour sourds, privant ainsi plus de 500 personnes sourdes de leur droit à l’éducation.

Il appelle les autorités à reconnaître les compétences des personnes sourdes, vu qu’elles sont parfaitement capables, selon lui, d’assumer des fonctions publiques.

Auteur/autrice

Laisser un commentaire : Que pensez-vous de cet article ?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.