0 2 minutes 3 mois

Des jeunes filles issues de différentes paroisses de l’Église catholique ont participé ce samedi 6 avril, à une conférence-débat sur le développement de la province de la Tshopo.

L’événement, organisé dans la ville de Kisangani en marge de la Journée internationale de la femme célébrée chaque 8 mars, a été animé par Dr. Véronique Lemba, activiste des droits humains.

Lors de son exposé, Dr. Lemba a souligné l’importance d’investir en faveur du rôle mobilisateur et de la participation des femmes et des filles pour la paix.

Celui-ci indique que malheureusement, dans les sphères du pouvoir où les décisions définitives sont prises, la voix des femmes reste souvent marginale.

Pourtant, dit-il, le monde a besoin de plus de femmes engagées, et il est essentiel de continuer à lutter pour notre épanouissement.

“Chaque jeune fille doit prendre conscience de ses capacités pour contribuer au développement de la République démocratique du Congo. Il est temps de surmonter la peur et la complexité, et d’adopter une attitude disciplinée,” a-t-il soutenu.

De sa part, Madame Pierrette Mapoli, chargée de genre à la coordination diocésaine de jeunes, affirme que l’objectif est de sensibiliser toutes les jeunes filles de l’Église catholique à l’autonomisation et au rôle essentiel que chaque femme doit jouer dans la société.

Notons que plus de 70 jeunes filles issues de différentes paroisses ont participé à cette activité.

Auteur/autrice

Laisser un commentaire : Que pensez-vous de cet article ?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.