0 3 minutes 4 mois

A l’occasion de la Journée Internationale du Zéro Déchet, des jeunes activistes de Bukavu se sont mobilisés pour une noble cause : le recyclage des déchets plastiques qui envahissent le littoral du majestueux lac Kivu.

Déterminés par un profond engagement envers l’environnement, ces défenseurs de la nature ont entrepris une mission cruciale, celle de nettoyer les rives du lac et sensibiliser la population sur l’importance de la gestion responsable des déchets.

Le littoral du lac Kivu, autrefois un havre de biodiversité, est aujourd’hui en proie à une menace grandissante des déchets plastiques.

Des matériaux non biodégradables s’accumulent, polluant les eaux et mettant en danger la vie aquatique ainsi que les espèces biologiques.

Crispin Ngakani, jeune activiste environnemental, souligne l’urgence de la situation et appelle à l’implication de tous.

Les déchets plastiques constituent une grande menace pour notre écosystème. En tant qu’activistes, nous avons dédié nos vies à la protection et à la préservation d’un environnement vert, propre et durable. Le recyclage des déchets plastiques en pavés est une étape essentielle pour réduire la pollution. Chaque citoyen a le devoir de contribuer à une gestion responsable des déchets,” déclare-t-il.

Notons que depuis deux ans, le 30 mars est consacré à l’écologie à travers la Journée Internationale du Zéro Déchet. Cette journée vise à sensibiliser le public aux enjeux majeurs liés à la gestion des déchets et à mettre en lumière les initiatives menées à différentes échelles.

Ces jeunes activistes de Bukavu sont un exemple inspirant de l’impact positif que des actions locales peuvent avoir sur l’environnement global.

En ramassant les bouteilles en plastique, en transformant ces déchets en pavés et en sensibilisant la population, ces derniers contribuent à préserver la beauté naturelle du lac Kivu et à créer un avenir plus sain.

Auteur/autrice

Laisser un commentaire : Que pensez-vous de cet article ?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.