0 2 minutes 4 mois

Des d’étudiants de l’Institut Supérieur des Arts et de l’Urbanisme (ISAU) ont manifesté ce vendredi sur l’avenue de la Libération (ex-24 novembre) pour protester avec contre la majoration des frais académiques, par les responsables de cette institution.

Cette manifestation, pleine de colère et détermination, révèle l’ampleur des tensions grandissantes entre la direction et les étudiants.

Les étudiants, portant des banderoles et scandant des slogans réclamant une solution à leurs problèmes, ont bloqué la circulation, provoquant ainsi un bras de fer avec les forces de l’ordre venues les contenir.

La principale revendication des étudiants concerne une augmentation des frais académiques annoncée par l’administration de l’ISAU. Selon les étudiants, cette augmentation, jugée excessive, mettrait en péril leur accès à l’éducation et les priverait de futures opportunités.

Les manifestants dénoncent également un manque de transparence dans la gestion des fonds de l’institution, et accusent certains responsables de corruption.

La tension entre les étudiants et la direction de l’ISAU n’est pas nouvelle. Depuis plusieurs mois, les discussions et négociations entre les deux parties ont échoué à trouver un terrain d’entente.

Les étudiants estiment que leurs préoccupations et revendications ont été ignorées, ce qui les a poussés à opter pour une manifestation d’envergure afin de se faire entendre.

En réponse, les autorités académiques de l’ISAU indiquent que la hausse des frais académiques était nécessaire pour garantir la qualité de l’enseignement dispensé et la viabilité financière de l’institution. Cependant, ces arguments n’ont pas suffi à apaiser la colère des étudiants qui s’estiment déjà lourdement endettés à cause des frais élevés.

Auteur/autrice

Laisser un commentaire : Que pensez-vous de cet article ?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.