0 2 minutes 4 mois

Dans le cadre du mois de la femme, une conférence a été organisée ce samedi 23 mars à Bukavu, pour réunir les jeunes ambassadeurs de la paix, au tour de la participation des femmes dans la consolidation de la paix et la cohésion sociale.

A cette occasion, Jacques Baguma, point focal urbain des ambassadeurs de la paix, a encouragé les jeunes ambassadeurs de la paix à promouvoir l’égalité des sexes et l’émancipation de la femme.

Dans son intervention, celui-ci souligne que “sans la femme, la paix n’a pas de place.” Il affirme que les femmes ont une capacité unique à éduquer et à influencer leur entourage, ce qui est essentiel pour la paix dans les foyers, les quartiers et, par extension, le monde entier.

Par ailleurs, Jacques Baguma a encouragé les jeunes à être des acteurs actifs dans leurs communautés, pour élever la femme à un niveau supérieur.

Être un porteur de la paix, ce n’est pas une chose qu’on doit prendre à la légère,” insiste-t-il.

Concrètement, Baguma décrit la femme comme une sensibilisatrice et médiatrice au sein de sa communauté. Elle doit être un “dépositaire de valeurs,” promouvant les droits des la paix, pense-t-il.

Il appelle à reconnaître et à valoriser les multiples rôles que les femmes jouent pour être utiles dans leur communauté.

Auteur/autrice

Laisser un commentaire : Que pensez-vous de cet article ?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.