0 5 minutes 4 mois

La plupart des personnes savent qu’il est impossible de survivre sans eau. Mais la vérité est un peu plus nuancée. L’eau ne doit pas seulement être propre : elle doit aussi être « gérée en toute sécurité ».

Qu’en est-il de l’accès aux services d’assainissement de base ainsi qu’à de l’eau et du savon pour empêcher la propagation des maladies ? Dans cet article , l’UNICEF explique pourquoi l’eau insalubre, ainsi que le manque d’assainissement et d’hygiène, mettent en danger les enfants.

  1. Il existe bien une crise de l’eau et elle est d’ores et déjà en cours.

2,2 milliards de personnes n’ont pas accès à une eau salubre gérée en toute sécurité.

  1. L’eau ne doit pas seulement être propre : elle doit aussi être « gérée en toute sécurité ».

Pour qu’une eau soit gérée en toute sécurité, il faut qu’on y ait accès à la maison (sur place), qu’il y en ait quand on en a besoin et qu’elle soit exempte de toute contamination.

  1. Sans assainissement géré en toute sécurité, les maladies se propagent rapidement.

3,6 milliards de personnes, soit près de la moitié de la population mondiale, n’ont pas accès à un assainissement géré en toute sécurité, c’est-à-dire à une toilette qui sépare les déchets humains pour éviter tout contact et un système qui permet d’éliminer ces déchets en toute sécurité.

  1. La défécation à l’air libre est l’un des signes les plus manifestes d’inégalité.

494 millions de personnes pratiquent la défécation à l’air libre, c’est-à-dire qu’elles font leurs besoins en bordure des routes, dans les champs ou dans les buissons.

  1. Les enfants courent les plus grands risques.

Chaque jour, plus de 1 000 enfants de moins de 5 ans meurent de maladies dues à l’insalubrité de l’eau et à de mauvaises conditions d’assainissement et d’hygiène, provoquant le décès de 1,4 million de personnes chaque année.

  1. Des bébés naissent dans des conditions insalubres.

Dans les pays les moins développés du monde, 16,6 millions de femmes accouchent dans des centres de santé où les services d’eau, d’assainissement et d’hygiène sont inadéquats, ce qui les expose à des risques d’infections, de maladie et de décès.

  1. Prévenir les maladies n’est pas aussi facile que cela devrait l’être.

Se laver fréquemment les mains avec de l’eau et du savon fait partie des mesures les plus les plus faciles et les plus importantes pour prévenir la propagation des maladies. Pourtant, 2.3 milliards de personnes ne disposent pas d’installations pour le lavage des mains avec de l’eau et du savon à domicile. Cela représente près d’un tiers de la population mondiale.

  1. Les changements climatiques aggravent les choses.

Les changements climatiques entraînent la destruction, l’assèchement et la contamination de sources d’eau. En 2022, 436 millions d’enfants vivaient dans des régions frappées par une vulnérabilité hydrique élevée ou extrêmement élevée. Une situation exacerbée par les changements climatiques.

  1. Les personnes vivant dans des contextes fragiles sont les plus vulnérables.

Les personnes vivant dans des pays touchés par des conflits armés, des violences, des catastrophes ou des crises prolongées ont plus de huit fois plus de risques de manquer d’eau potable, près de quatre fois plus de risques d’être privés d’un assainissement de base et sont trois fois plus susceptibles de pratiquer la défécation à l’air libre.

  1. Nous devons accélérer nos efforts.

Le monde n’est pas encore en voie d’atteindre l’objectif de développement durable no 6 : Garantir l’accès de tous à l’eau et à l’assainissement. L’UNICEF appelle les gouvernements à réaffirmer leur engagement à accroître l’accès à l’eau, à l’assainissement et à l’hygiène, à renforcer les partenariats avec les bureaux nationaux de statistique afin d’améliorer la collecte, l’analyse et la ventilation des données, ainsi qu’à rendre compte des progrès accomplis dans le cadre des mesures prises à l’échelon national.

Auteur/autrice

Laisser un commentaire : Que pensez-vous de cet article ?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.