0 2 minutes 4 mois

Plus de cinquante enfants réfugiés centrafricains, accompagnés de leurs parents, ont été rapatriés ce vendredi 22 mars à Bangui, la capitale de la République centrafricaine, après une longue période d’exil en province du Sud-Ubangi.

Ces réfugiés, qui avaient trouvé refuge à Zongo, plus précisément à Worobe, une localité située à 18 km au nord de la ville de Zongo depuis 2013, ont pris la décision courageuse de retourner dans leur pays d’origine.

La représentante du Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR), Mme Angel Dikongue, a appelé les parents à prendre soin de leurs enfants pendant le voyage de retour, et à s’investir davantage dans leur éducation.

Elle a souligné que l’éducation joue un rôle essentiel dans le développement du pays et dans le retour définitif de la paix en Centrafrique.

Parmi les enfants, Jerry Mavolamode, élève à Worobe, exprime sa détermination à poursuivre ses études une fois arrivé à Bangui.

Celui-ci considère l’éducation comme un moyen de garantir son avenir et de contribuer à la reconstruction de son pays.

Il est important de souligner que ces enfants déplacés de guerre ont passé pas moins de 11 ans en République démocratique du Congo en tant que réfugiés.

Leur retour en Centrafrique marque une étape significative dans leur parcours, ainsi qu’un signe d’espoir pour tous ceux qui aspirent à la paix et à la stabilité, ainsi que l’épanouissement des enfants dans cette région.

Auteur/autrice

Laisser un commentaire : Que pensez-vous de cet article ?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.