0 3 minutes 4 mois

L’OMS et l’UNICEF s’activent pour la protection de la santé environnementale des enfant. Selon ces agences onusiennes, plus d’un quart de la charge de morbidité chez les enfants de moins de cinq ans est attribuable à des conditions environnementales défavorables.

Dans un monde confronté à des défis croissants liés à la pollution environnementale et au changement climatique, l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) et le Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF) ont uni leurs forces pour lancer un cours en ligne gratuit destiné à tous les professionnels de la santé. Ce cours vise à les outiller pour mieux reconnaître et atténuer les risques environnementaux affectant la santé, le développement et l’avenir des enfants.

Selon Dr Maria Neira, Directrice du Département de l’Environnement, du Changement Climatique et de la Santé à l’OMS, cette formation en ligne propose une exploration approfondie de la santé environnementale des enfants, abordant des sujets clés tels que la pollution de l’air, le changement climatique, les déchets électroniques, le plomb, les pesticides et autres dangers.

George Laryea-Adjei, Directeur du Groupe des Programmes à l’UNICEF, souligne de sa part la vulnérabilité particulière des enfants aux dangers environnementaux et la nécessité de les protéger.

L’empoisonnement au plomb, par exemple, peut réduire le QI et augmenter les comportements violents. Les travailleurs de la santé sont en première ligne pour protéger les enfants contre ces risques.

Le cours répond à un besoin pressant dans le secteur de la santé, où de nombreux prestataires ont une connaissance limitée pour reconnaître, évaluer et gérer les maladies liées à l’environnement chez les enfants.

Grâce à des matériaux de formation sur mesure et à des ressources, y compris des exemples d’initiatives locales, les professionnels de la santé seront mieux équipés pour relever ces défis dans leurs contextes locaux.

L’OMS et l’UNICEF réaffirment que chaque enfant a le droit fondamental de grandir dans un environnement sûr et sain. En donnant la priorité à la santé environnementale des enfants, ces agences espèrent remplir ce droit et protéger le bien-être de chaque enfant dans le monde.

Auteur/autrice

Laisser un commentaire : Que pensez-vous de cet article ?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.