0 4 minutes 4 mois

À l’occasion de la Journée mondiale de la jeunesse adventiste, appelée “Global Youth Day”, un total de 48 jeunes adventistes du septième jour de la ville de Bukavu, au Sud-Kivu, ont fait un don de sang à l’hôpital provincial général de référence de Bukavu (HPGRB) ce samedi 16 mars.

A en croire Emmanuel Tshibangu, directeur adjoint de la jeunesse adventiste au Sud-Kivu, l’objectif de ce don de sang est de sauver la vie des patients qui nécessitent souvent une transfusion, car la banque de sang de l’hôpital ne dispose pas d’une grande quantité de sang.

Nous sommes avec la jeunesse à l’hôpital général de référence de Bukavu, dans le cadre de la commémoration de la Journée mondiale de la jeunesse, qui est célébrée cette année le 16 mars, c’est-à-dire le sabbat d’aujourd’hui. C’est pourquoi nous sommes là, et pour commémorer cette journée, la jeunesse s’est préparée, elle a prévu quelques activités, notamment un don gratuit de sang pour sauver des vies. Parce que nous pensons que notre travail d’apostolat ou notre travail bénévole en tant que jeunes chrétiens consiste également à sauver des vies“, déclare-t-il.

Les jeunes donneurs affirment être satisfaits d’avoir accompli ce qu’ils considèrent comme leur devoir. “Le jour du sabbat est un jour où nous devons faire le bien. Ce don de sang fait partie de notre mission d’évangélisation, pour sauver les âmes spirituellement et physiquement. Je demande aux autres jeunes de ne pas hésiter et de faire de même, car c’est très important“, confie Géraldine Moyo, jeune adventiste.

Il faut faire le bien autour de soi, car parfois, lorsque plusieurs cas nécessitent une transfusion, il arrive que les stocks soient épuisés. Et une personne peut perdre la vie dans ces circonstances. C’est pourquoi nous sommes venus donner notre sang, car nous savons qu’il peut sauver des vies. Tout s’est très bien passé. Il est vrai que la piqûre fait un peu mal, mais après le prélèvement, on nous donne du repos et un repas“, ajoute Mme Miriam Nseya, jeune adventiste.

À la fin de cette activité, Emmanuel Tshibangu a encouragé d’autres jeunes adventistes ou non à faire de même. Pour lui, ce geste est non seulement bénéfique pour les malades, mais contribue également à la mission d’évangélisation. Il appelle la jeunesse à être un modèle.

Nous avons besoin que la jeunesse soit un modèle, car sans être un modèle, la société ne peut pas se développer ou évoluer correctement. Qu’ils soient chrétiens ou non chrétiens, adventistes ou non adventistes, catholiques, musulmans, kimbanguistes ou autres. À l’occasion de cette journée, nous sensibilisons tous les jeunes à travailler et à s’engager dans l’apostolat, à venir en aide aux autres, à aider les autres. Cela fait partie des devoirs de chacun d’entre nous“, insiste-t-il.

Signalons qu’à l’occasion de cette Journée mondiale de la jeunesse, des jeunes adventistes et d’autres structures des femmes et des enfants au sein de l’église ont mené plusieurs autres actions de charité, notamment l’assistance aux enfants malades à l’HPGRB et l’assistance aux détenus de la prison centrale de Bukavu.

Auteur/autrice

Laisser un commentaire : Que pensez-vous de cet article ?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.