0 3 minutes 4 mois

Le ministre de l’Enseignement Primaire, Secondaire et Technique (EPST) de la République démocratique du Congo (RDC), Tony Mwaba Kazadi, a exprimé sa détermination à assurer une fin d’année scolaire sans heurts, pour que les apprenants puissent apprendre toutes les matières prévues dans le programme national.

Il l’a dit lors de la clôture des travaux de la Commission paritaire Gouvernement-Banc syndical, ce samedi 16 mars 2024 au Venus Village à Bibwa, dans la commune de la Nsele à Kinshasa.

A cette occasion, Tony Mwaba a affirmé son engagement à garantir le suivi efficace et continu des actions prioritaires en faveur des enseignants, conformément aux accords conclus lors de cette réunion.

En tant que gardien de la gratuité de l’enseignement primaire public au nom du gouvernement de la République, le ministre Mwaba a souligné qu’il ne ménagerait aucun effort pour veiller à ce que toutes les actions convenues soient exécutées sans faille et dans les meilleurs délais.

Il s’est engagé à travailler en étroite collaboration avec le ministère du Budget et celui des Finances afin de garantir les ressources nécessaires à la mise en œuvre de ces actions.

Les travaux de la Commission paritaire visaient à réfléchir aux actions prioritaires à entreprendre dans le cadre du budget 2024, en tenant compte des allocations budgétaires allouées à l’Enseignement Primaire, Secondaire et Technique.

Pour le ministre Mwaba, ces discussions ont permis aux représentants du gouvernement et des syndicats d’identifier des ressources supplémentaires pour soutenir les enseignants, en dehors des allocations salariales.

Cette approche participative permettra également au ministère du Budget de trouver les sources de financement nécessaires pour mettre en œuvre la politique de rémunération des enseignants tout en respectant les engagements pris envers les partenaires techniques et financiers.

Les résultats de ces travaux sont une victoire pour les enseignants, qui ont obtenu sept actions prioritaires à réaliser dans le cadre du budget 2024.

Ces actions comprennent notamment l’augmentation des salaires, la mécanisation et le réajustement de la prime de la gratuité pour les enseignants du primaire, le paiement des grades transposés, la mise à la retraite des enseignants, et la mise en place de primes spécifiques pour les inspecteurs et les agents d’appoint de l’Inspection Générale.

Auteur/autrice

Laisser un commentaire : Que pensez-vous de cet article ?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.