0 3 minutes 4 mois

Ernest Muhero, Coordonnateur du Réseau des Journalistes Amis de l’Enfant (RJAE) au Sud-Kivu, plaide pour une assistance humanitaire urgente en faveur des milliers d’enfants qui se sont déplacés vers Minova, en territoire de Kalehe, fuyant la guerre du M23 au Nord-Kivu voisin.

Il l’a dit à l’occasion de la journée internationale de la Radio et de la Télévision en faveur des enfants, célébrée le 6 mars de chaque année.

Celui-ci appelle la communauté humanitaire et les autorités à améliorer les conditions de vie de ces enfants, et à garantir leurs droits fondamentaux, comme l’alimentation, le logement, l’éducation et la protection.

Au Nord-Kivu, il y a la guerre qui a fait que beaucoup de personnes, y compris les enfants, se déplacent vers Minova au Sud-Kivu. Si vous y arrivez, il y a environ 33 écoles occupées par des déplacés. Il y a des enfants parmi eux qui sont dans des mauvaises conditions, ils vivent très mal. Et en cette journée, je voudrais lancer un message à tous les pourvoyeurs des droits des enfants de pouvoir concentrer les efforts pour que ces enfants aient le minimum possible,” a-t-il déclaré.

Celui-ci appelle également les autorités à tout mettre en œuvre pour que la guerre prenne fin.

«Des milliers d’enfants sur place sont privés de tout, alors qu’ils ont droit à l’alimentation, à un toit décent, à l’éducation… Mais ils sont abandonnés en souffrance“, fustige-t-il.

Selon le Bureau de la coordination des affaires humanitaires des Nations Unies (OCHA), le Sud-Kivu compte 1,73 million de personnes déplacées internes au 31 janvier 2024, dont plus de 58% sont des enfants.

Ces personnes déplacées vivent dans des conditions précaires, souvent dans des sites spontanés, des écoles, des églises, où ils manquent de nourriture, d’eau, d’hygiène, de santé et d’éducation.

Les acteurs humanitaires interviennent pour leur apporter une assistance multisectorielle, mais font face à des contraintes d’accès, de sécurité et de financement.

Auteur/autrice

Laisser un commentaire : Que pensez-vous de cet article ?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.