0 2 minutes 5 mois

À l’occasion de la Journée internationale des droits de la femme, l’artiste Céline Banza, Ambassadrice nationale de l’UNICEF en RDC, a haussé la voix contre le mariage d’enfants, dont sont victimes de nombreuses jeunes filles en RDC.

Artiste reconnue et voix influente, Céline Banza s’est levée pour sensibiliser à cette problématique qui touche de nombreuses jeunes filles, et gâche leur avenir.

Le mariage d’enfants est une pratique qui prive les filles de leur enfance, de leur potentiel et de leur droit à l’éducation. En RDC, presque une femme sur deux est mariée avant d’atteindre la majorité, dans certaines régions, comme le Nord-Ubangi.

Ces mariages précoces sont souvent le résultat de traditions, de pressions sociales ou de la pauvreté. Ils ont des conséquences dévastatrices sur la santé, l’éducation et les opportunités futures de ces jeunes filles.

“Pensez-vous que ces filles le choisissent ?Pensez-vous qu’à l’âge des rêves, des ambitions professionnelles, des premiers vols du cœur, des enfants choisissent de construire un foyer ? Ces jeunes filles voient leur avenir brisé par la décision de les marier. Décision imposée, forcée, dévastatrice,” déplore Céline Banza.

Céline Banza encourage les communautés à dire non au mariage d’enfants, et appelle les partenaires à investir dans l’éducation et l’autonomisation des filles.

Notons que la Journée internationale des droits de la femme est un moment clé pour rappeler ces luttes et pour renforcer l’engagement collectif envers l’égalité des sexes et l’autonomisation des femmes. C’est un appel à l’action pour accélérer le rythme vers l’égalité de genre et pour investir dans un avenir où chaque fille peut réaliser son plein potentiel.

Auteur/autrice

Laisser un commentaire : Que pensez-vous de cet article ?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.