0 3 minutes 5 mois

Le monde célèbre ce lundi 4 mars, la journée mondiale de l’obésité. A cette occasion, des experts recommandent aux parents de donner à leurs enfants de 6 à 23 mois des aliments complémentaires variés et nutritifs, en plus de l’allaitement, afin de lutter contre cette maladie.

L’obésité et le surpoids sont des formes de malnutrition. Des carences en nutriments et micronutriments peuvent causer des retards de croissance pour ensuite provoquer obésité et le surpoids chez l’enfant plus âgé.

Selon un rapport récemment publié par l’UNICEF, le nombre d’enfants de moins de 5 ans en surpoids a connu une hausse de 26% entre 2000 et 2019, passant de 30,3 millions à 38,3 millions.

Le surpoids connaît une augmentation considérable dans les régions suivantes : Asie de l’est et pacifique (32%), Amérique du nord (35%), Europe de l’est et Asie centrale (44%) et Moyen-Orient et Afrique du nord (64%). Le taux d’enfants de 5 à 19 ans en surpoids a augmenté de 8% entre 2000 et 2016. Le taux s’approche des 11% chez les enfants de moins de 5 ans des pays d’Europe de l’est et d’Asie centrale ainsi que du Moyen-Orient et de l’Afrique du nord. 45 % des enfants en surpoids vivent sur le continent asiatique. Une grande majorité des enfants de moins de 5 ans en surpoids, soit 78%, habitent dans des pays à revenu intermédiaire. Dans le monde, 46% des enfants n’ont ni fruits ni légumes dans leur alimentation,” indique le rapport.

L’organisation recommande ainsi un allaitement maternel exclusif durant les 6 premiers mois de vie du nourrisson, puis une poursuite de l’allaitement au moins jusqu’à l’âge de 2 ans.

Plus tard, les enfants et adolescents doivent consommer des aliments variés, issus au moins de cinq catégories d’aliments.

L’obésité est une maladie complexe et chronique. Pour la prévenir, vous pouvez limiter la consommation totale de graisses et de sucres, manger plus de fruits, légumes, grains entiers et noix, et faire une activité physique régulière.

Alors que c’est une maladie évitable, l’obésité est en augmentation actuellement. 18,4% des femmes et 7,8% des hommes sont obèses en Afrique, selon l’OMS.

Les risques liés à l’obésité chez les adultes comprennent une maladie cardiaque, l’hypertension, l’attaque cardiaque, le diabète, ainsi que les cancers du sein, de la prostate, du rein et du colon.

Auteur/autrice

Laisser un commentaire : Que pensez-vous de cet article ?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.