0 2 minutes 6 mois

Plus d’une semaine après la rentrée scolaire après les vacances de Noël et du Nouvel an, le cours n’ont toujours pas repris dans les écoles de Kashalira et Kirima à Kibirizi, territoire de Rutshuru au Nord-Kivu, suite au contexte sécuritaire précaire.

Les chefs d’établissements de Kashalira et Kirima disent qu’ils n’ont pas reçu des enfants depuis la reprise des cours. Certainement oui parce que leurs écoles avaient hébergé des déplacés de Bambo la fois dernière. Et là ces déplacés avaient presque tout démoli. Donc ces écoles n’ont pas des chaises, des tableaux,” explique Thierry Bwakanyakazi, Rapporteur de la Société Civile locale.

Cependant, les cours de déroulent normalement dans le reste des écoles du Centre Scolaire de Kibirizi dans la sous division de l’EPST Rutshuru 2, cinq jours après la reprise des cours dans cette juridiction educationelle.

Selon le noyau de la société civile de Kibirizi, les effectifs ont sensiblement augmenté cette semaine, jusqu’à environ 70% des inscrits, contrairement à la semaine de la reprise.

Cet acteur de la Société Civile salue l’implication des médias locaux, les églises et les leaders qui ont sensibilisé les parents et permis à ce que cette reprise soit effective.

Il sied de rappeler que les cours étaient suspendus au mois de novembre 2023 après l’avancée des rebelles du M23 vers Kishishe, à environs 20 kilomètres de Kibirizi. Ces combats avaient poussé nombreux habitants à se déplacer vers Kibirizi et ainsi provoqué la suspension des activités scolaires.

Auteur/autrice

Laisser un commentaire : Que pensez-vous de cet article ?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.