0 2 minutes 8 mois

Une fillette d’environ 13 ans a été violée par des bandits armés non autrement identifiés, la nuit du 27 au 28 novembre 2023 au quartier Kyeshero, dans la ville de Goma au Nord-Kivu, rapporte le Conseil local de la jeunesse.

D’après cette structure, l’incident a eu lieu lors d’une attaque des bandits armés non autrement identifiés, au domicile de la victime.

Moïse Akili, président du conseil local de la jeunesse de Kyeshero, ajoute que la mère de l’enfant a également été blessée par machette par ces bandits .

Nous déplorons ce cas d’insécurité dans le quartier Kyeshero. En tant que jeunesse, nous regrettons aussi le manque d’intervention de la Police qui ne parvient toujours pas à arriver à temps sur le lieu pour sauver la population,” fustige-t-il.

Des structures locales de défense des droits de l’enfant demandent à la justice de mener des enquêtes, pour que les auteurs de cet acte soient retrouvés et jugés conformément à la loi.

Cette même nuit, l’un des présumés bandits auteurs de cette attaque armée appréhendé, a été tué dans une justice populaire. Un autre a été sauvé de justesse grâce à l’intervention de la Police.

Pour rappel, le viol d’enfant est puni de sept à vingt ans de servitude pénale principale et d’une amende
de huit cent mille à un million de francs congolais, selon l’article 170 de la loi portant protection de l’enfant.

Selon l’article 171 bis de la loi de 2006 modifiant et complétant le code pénal congolais, le minimum de ces peines est doublé si le coupable a été aidé dans l’exécution de l’infraction
par une ou plusieurs personnes, ou si le viol a été commis avec usage ou menace d’une
arme.

Auteur/autrice

Laisser un commentaire : Que pensez-vous de cet article ?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.