0 2 minutes 8 mois

Le Maire de la ville de Bukavu au Sud-Kivu, demande aux partis politiques de s’abstenir d’utiliser les enfants de moins de 18 ans, dans leurs activités relatives à la campagne électorale.

La décision de l’autorité urbaine est contenue dans un communiqué signé le 24 novembre, et consulté par Watoto News.

Dans ce document, le Maire Zénon Karumba indique que cette interdiction concerne tous les candidats à différents niveaux, tant aux législatives nationales, provinciales, à la présidentielle ou aux élections municipales.

Cette décision de l’autorité est le résultat des plaidoyers de plusieurs organisations de la Société Civile et de défense des droits de l’enfant, qui n’ont cessé d’appeler les acteurs politiques à arrêter d’utiliser les enfants dans leurs activités de campagne électorale, en violation de la loi.

C’est le cas du Réseau des journalistes amis de l’enfant (RJAE) au Sud-Kivu qui, à travers une large campagne médiatique, a insisté sur la non utilisation des enfants pendant la campagne électorale.

Le RJAE salue la décision du Maire et sollicite des mesures d’accompagnement de la decison de l’autorité urbaine .

Pour rappel, au début de la campagne, cette structure avait lancé l’alerte sur le fait que certains candidats recourent aux enfants pour des activités de campagne ou comptent sur eux pour avoir un nombre important de participants à leurs meetings politiques.

A l’occasion, le Coordonnateur du RJAE au Sud-Kivu, Ernest Muhero, a appelé les organisations de protection et défense des droits de l’enfant, la police de protection des droits de l’enfance et les autorités publiques à unir les efforts, pour prévenir, dénoncer et décourager cette forme d’exploitation des enfants pendant la campagne électorale.

Auteur/autrice

Laisser un commentaire : Que pensez-vous de cet article ?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.