0 4 minutes 8 mois

Au total 83 enfants ont été sortis des groupes armés dans la zone de santé de Nundu en territoire de Fizi au Sud-Kivu.

Parmi les enfants associés aux forces et groupes armés, il y a 62 garçons et 21 filles, certifiés par le P-DDRCS et ses partenaires DDR Enfant.

Ils ont été certifiés à l’issue d’une mission conjointe de vérification effectuée dans cette zone du 1er au 4 novembre 2023 par le P-DDRCS, le Bureau pour le volontariat au service de l’enfance et de la santé (BVES), le SECAS (33e région militaire), l’Association des volontaires pour la récupération des enfants orphelins et malnutris (AVREO) et Agissons Ensemble pour le Développement Durable (AEDD).

Au cours de cette mission, 109 présumés enfants enrôlés dans des forces et groupes armés dont 85 garçons et 24 filles ont été identifiés dans 3 sites dont Sanza, Lusenda et Bitobolo.

Cette mission a été précédée par une formation des vérificateurs et points focaux dans le même territoire par le P-DDRCS et ses partenaires de DDR Enfant dont le Bureau pour le Volontariat au Service de l’Enfance et de la Santé (BVES), l’Action Chrétienne pour l’Aide et le Développement (ACAD).

Cette formation tenue en ville de Baraka mercredi 2 octobre 2023 avec l’appui financier de l’UNICEF , fait partie d’une série des formations qui visent à outiller 150 vérificateurs et points focaux dans les territoires d’Uvira, Fizi, Kabare, Kalehe et dans la ville de Bukavu.

Les participants à cette séance de formation ont pris l’engagement de faire de la protection des droits de l’enfant leur cheval de bataille dans leurs milieux respectifs. Cela s’inscrit dans la stratégie nationale du P-DDRCS qui met un accent particulier sur la sortie des enfants associés aux forces et groupes armés.

Pour marier la théorie à la pratique, les vérificateurs et points focaux formés sont déployés sur terrain en mission de vérification des présumés enfants associés aux forces et groupes armés en zone de santé de Nundu, dans le territoire de Fizi.

Après l’étape d’Uvira et Fizi, cette série des formations se poursuivront dans les territoires de Kabare et Kalehe ainsi que dans la ville de Bukavu, renseignent les animateurs du P-DDRCS au Sud-Kivu.

Pour l’heure, les 83 enfants sont soulagés de quitter la vie des armes où chaque jour ils couraient le risque de se faire tuer.

Il faut rappeler que l’article 71 de la loi N°09/001 portant protection de l’enfant interdit formellement l’enrôlement et l’utilisation des enfants dans des forces et groupes armés. La même loi stipule que l’Etat a l’obligation d’assurer la sortie de l’enfant enrôlé ou utilisé dans les forces et groupes armés et dans la Police, ainsi que sa réinsertion en famille ou en communauté.

Auteur/autrice

Laisser un commentaire : Que pensez-vous de cet article ?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.