0 2 minutes 5 mois

Les activités académiques sont paralysées depuis la journée de ce lundi 4 mars 2024 à l’Institut Supérieur Pédagogique (ISP Bukavu), suite à une manifestation des étudiants, qui protestent contre la hausse des frais académiques au sein de cette institution.

Une situation qui impacte toutes les activités. Pour les les étudiants manifestants, il est inconcevable de payer des frais académiques jugés illégaux, au regard de l’instruction du Ministère de l’ESU, notamment pour le cas des étudiants de toutes les 3e années de licence (L3) en système LMD. Ils dénoncent également la majoration de certains autres frais, notamment de stage et autres.

«Nous qui sommes en L3, on nous a demandé de payer les matinées pédagogiques. Mais en principe ces frais là ne doivent pas être payés car ça rentre dans la charge horaire des enseignants,» déclare par exemple, l’étudiant Cirhuza.

A cela, Jordan, un autre étudiant, ajoute : «En L4, on nous demande de payer 379 dollars pour seulement deux cours. C’est inacceptable. Nous demandons au comité de gestion de réduire de sorte que les deux dernières tranches ne soient pas payées.»

Les étudiants affirment avoir remis au Comité de gestion, dès le premier jour, une lettre reprenant leurs multiples revendications, à laquelle ils n’ont pas encore eu de réponse.

Des accusations que le Directeur général de l’ISP a démenti, affirmant que des pourparlers seront entamées incessamment avec les étudiants, pour que les cours puissent reprendre dans cette institution.

Auteur/autrice

Laisser un commentaire : Que pensez-vous de cet article ?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.