0 2 minutes 9 mois

Plusieurs enfants ont été séparés de leurs parents lors des affrontements survenus samedi et dimanche 22 octobre 2023 dans nombreux villages du groupement Tongo, dans le territoire de Rutshuru au Nord-Kivu.

Selon plusieurs sources, il s’agit des combats qui auraient lieu entre les rebelles du M23 et les groupes armés locaux dits Wazalendo, dans les villages de Marangara, Busenene, Kitovu, Kihonga et Kabizo.

Certains enfants sans familles et plusieurs autres habitants se sont déplacés jusqu’à Kiwanja, pendant que d’autres ont pris refuge dans les villages au Nord du territoire.

Une mère de famille en provenance de Kihonga, interrogée par un reporter de Watoto News à Rutshuru, affirme qu’elle s’est enfuie avec sept enfants de différentes familles, et n’a pas de nouvelles de leurs parents.

Celle-ci décrie les conditions qu’elle traverse avec ces enfants, et appelle à l’aide.

Nous avons entendu des fortes détonations d’armes, c’est à ce moment là que tout le monde au village s’est éparpillé. Je suis arrivé ici à Kiwanja tard la nuit avec 7 enfants qui ont perdu leurs parents. C’était pénible pour que nous puissions atteindre Kiwanja,” explique cette femme d’une cinquantaine révolues.

Ces personnes déplacées disent avoir marché plus de 40 kilomètres à pied, en plein parc national des Virunga. Elles appellent à une assistance urgente, notamment en vivres.

Notons que la même situation est rapportée dans les villages Kinyandonyi et Ngwenda (13 kilomètres au nord-est de Kiwanja sur l’axe routier Kiwanja-Ishasha) où les affrontements ont eu lieu entre le M23 et des groupes armés locaux, causant un mort et deux enfants blessés, selon des sources sur place.

Auteur/autrice

Laisser un commentaire : Que pensez-vous de cet article ?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.