0 2 minutes 9 mois

Des centaines d’enfants abandonnés sont devenus des transporteurs à vélo dits “daristes” à Kamanyola, dans le territoire de Walungu, au Sud-Kivu.

L’information est confirmée par Mme Fatuma Malonge, Commandant de la Police Nationale Congolaise (PNC) chargée de la protection des droits des enfants dans la plaine de la Ruzizi.

Selon elle, ce sont des enfants qui sont nés de pères ou mères connus, et d’abord élevés par eux, ou par d’autres personnes, avant d’être abandonnés.

Délaissés sans que personne ne sache ce que les pères et mères sont devenus, ces enfants n’ont autre choix que de se débrouiller, malgré les dangers que présente ce métier.

Par manque d’assistance, ces enfants dont l’âge varie entre 14 ans et 15 ans sollicitent les vélos chez les propriétaires pour transporter les colis qui dépassent leur niveau afin de trouver en souffrance un peu de sou,” a indiqué Mme Fatuma à Watoto News.

Celle-ci dit tout de même condamner cette pratique, devenue une monnaie courante dans le groupement de kamanyola, vu qu’elle met en danger la vie de ces enfants.

Elle promet d’ailleurs des enquêtes, afin de sanctionner les parents qui ont abandonné leurs enfants, tout comme les propriétaires des vélos qui leur donnent ces travaux “lourds”, “mal payés”.

Auteur/autrice

Laisser un commentaire : Que pensez-vous de cet article ?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.