0 2 minutes 2 mois

La situation que traversent les enfants et jeunes suite à l’insécurité qui sévit dans la commune de Lubunga a été présentée, au Président de l’Assemblée provinciale de la Tshopo, par une délégation du Parlement des enfants et jeunes de cette province, a appris jeudi Watoto News dans un entretien.

“Il est question pour la délégation du parlement des enfants et jeunes de la Tshopo de présenter au président de l’organe délibérant, outre les civilités et la structure, la situation d’insécurité des communes de Lubunga et Mangobo, où les enfants et jeunes innocents sont victimes des conflits entre groupes et tribus”, a indiqué Fabrice Debo, coordonnateur du parlement des enfants et jeunes de la Tshopo.

Selon lui, beaucoup de jeunes ont été privés de l’exercice de leurs droits liés à l’éducation et ceux qui faisaient les activités champêtres ne le font plus, faute de cet état d’insécurité.

“Il y a même ceux qui faisaient du commerce et d’autres qui fréquentaient l’université, qui n’avaient plus le temps d’y aller. Beaucoup d’innocents parmi les jeunes ont été arbitrairement arrêtés dans ce conflit”, a-t-il fait savoir.

Selon lui, l’autorité de la première institution a promis l’accompagnement des actions de cette structure avant de saluer l’initiative prise par ces jeunes de se regrouper en une structure de réflexion sur les questions importantes de la province.

Auteur/autrice

Laisser un commentaire : Que pensez-vous de cet article ?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.