0 3 minutes 1 mois

Ce lundi 17 juin 2024, les bénéficiaires du projet de résilience en éducation non formelle ont reçu des kits de réinsertion socio-professionnelle, dans la plaine de la Ruzizi, à Uvira. Cette distribution fait suite à la formation de ces jeunes dans les centres d’apprentissage, il y a 3 mois.

Au total, 30 jeunes et adolescents vulnérables de différentes filières ont bénéficié de cette formation.

“Nous avons fait la distribution aujourd’hui dans 3 sites ici dans la plaine. À Luvungi, nous avons donné du matériel à 6 jeunes de la filière pâtisserie et 5 bénéficiaires de la filière art culinaire. Nous sommes allés à Sange où la remise a été faite pour 7 jeunes de la filière pâtisserie et 5 de la filière cuisine. Enfin, la distribution s’est terminée à Runigu où nous avons remis des kits à 7 jeunes”, explique Ernest Muhigwa, chef de division de la Formation Professionnelle et Métier et membre de la coordination du projet de résilience en éducation.

“Cette distribution n’a concerné que les bénéficiaires ayant suivi des formations de courte durée, soit 3 mois. Les autres bénéficiaires ayant choisi des filières de 6 ou 10 mois recevront également leur matériel à l’issue de leur formation et évaluation”, a-t-il ajouté.

Les bénéficiaires, enthousiasmés par ce qu’ils viennent de recevoir, entrevoient déjà un avenir meilleur grâce à ce matériel qui leur permettra d’ouvrir leurs propres entreprises.

“J’ai reçu un bidon de 20 litres d’huile de cuisine, un sac de farine, un gaufrier, une marmite, un brasero, du lait en poudre, du sucre et tout le matériel nécessaire pour faire des beignets ou des galettes. Je vais d’abord commencer à fabriquer mes beignets sur la route en attendant que mon entreprise se développe”, se réjouit Justin Chombé, bénéficiaire du projet de résilience en pâtisserie.

Louise Tulizo, bénéficiaire en art culinaire, voit également un changement dans sa vie grâce à ce matériel reçu.

“Avant, nous vivions juste une vie de déambulation, mais grâce à ce projet, je viens d’avoir un travail. Avec le matériel que je viens d’avoir, je vais ouvrir mon propre restaurant et ainsi ne plus manquer de quoi manger”, a-t-elle déclaré.

Cette distribution dans la plaine de la Ruzizi fait suite à celle de Bukavu et Miti, où plus de 20 bénéficiaires ont reçu leurs kits de réinsertion professionnelle.

Auteur/autrice

Laisser un commentaire : Que pensez-vous de cet article ?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.