0 2 minutes 1 mois

La société civile du groupement Mpene en territoire d’Idjwi au Sud-Kivu dénonce le problème de manque d’eau potable dans le village de Chamahiri. Selon cette structure, deux enfants ont déjà perdu la vie en cherchant de l’eau sur le lac Kivu.

Amos Buyeye, président de cette structure citoyenne, note que ces deux enfants, âgés de 5 et 6 ans et appartenant à la même famille, sont partis au lac à la recherche d’eau car leur village en est dépourvu depuis plusieurs mois. Malheureusement, ils ne sont pas rentrés sains et saufs.

“Ces deux enfants s’appelaient Kévin et Josué. La cause principale de leur noyade est le manque d’eau potable dans le village de Chamahiri. Ils sont allés dimanche au lac Kivu pour puiser de l’eau pour la cuisson de leurs aliments et ils se sont noyés. Un corps a été repêché et enterré le même dimanche. Deux autres élèves de l’institut Ereka sont également morts l’année dernière en cherchant de l’eau au lac Kivu,” déplore Buyeye.

Le manque d’eau potable est un problème récurrent dans plusieurs villages du territoire d’Idjwi, comme à Bulundi, Chamahiri, Mafula, Kagushu et Bulega, où les parents et enfants souffrent pour trouver de l’eau potable.

Auteur/autrice

Laisser un commentaire : Que pensez-vous de cet article ?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.