0 4 minutes 2 mois

Dans un monde de plus en plus connecté, l’accès des jeunes filles au numérique est devenu un enjeu majeur pour promouvoir l’égalité des genres et favoriser leur émancipation. Malheureusement, de nombreuses barrières persistent et limitent encore la participation des filles aux technologies de l’information et de la communication.

Les filles sont moins susceptibles d’avoir un accès équitable aux technologies numériques en raison de facteurs socio-économiques et culturels. Elles sont confrontées à des obstacles, tels que le manque d’accès à des équipements informatiques, à internet ou à une formation dans le domaine de la TIC.

Selon un récent rapport de l’UNICEF consulté par Watoto News, 90% des adolescentes et jeunes filles âgées de 15 à 24 ans environ ne sont pas en ligne. Ce qui est un désavantage pour l’acquisition de compétences numériques.

“Combler le fossé numérique entre les filles et les garçons ne se résume pas à l’accès à l’internet et à la technologie. Il s’agit de donner aux filles les moyens de devenir des innovatrices, des créatrices et des dirigeantes. Pour franchir les obstacles qui empêchent les filles d’avancer, ces dernières ont besoin d’une sensibilisation et d’un accès précoce à la technologie, d’une formation aux compétences numériques et de mesures qui luttent contre les stéréotypes sexistes néfastes, en particulier au sein des familles, et contre la violence en ligne,” indique le directeur de l’éducation à l’UNICEF, Robert Jenkins, dans ce rapport.

Les stéréotypes de genre et les inégalités sociales continuent de freiner l’accès des jeunes filles au numérique. Souvent perçues comme moins douées en informatique ou moins intéressées par les technologies, les filles sont souvent découragées dès le plus jeune âge à s’engager dans des domaines liés à l’informatique et à la programmation.

Pourtant, les technologies de l’information et de la communication offrent de nombreuses opportunités pour l’autonomisation des filles et le renforcement de leurs compétences.

“Le numérique revêt un aspect particulier sur l’émancipation des jeunes femmes. Grâce à lui, les jeunes filles peuvent développer leur créativité, leur esprit critique et leur capacité à résoudre des problèmes, et conduire à leur autonomisation. La technologie peut également être un outil puissant pour que les femmes et les filles deviennent des agents du changement. Elles pourraient s’organiser de manière plus efficace et galvaniser leur action pour des causes communes, comme la lutte contre les violences sexistes,” nous explique le jeune Blessing Mugisho, licencié en communication digitale.

Investir dans l’inclusion des jeunes filles dans le domaine du numérique est donc non seulement une question d’équité, mais aussi un impératif pour construire un avenir plus juste et prospère pour tous en brisant les barrières qui limitent encore la participation des filles aux technologies de l’information et de la communication.

Auteur/autrice

Laisser un commentaire : Que pensez-vous de cet article ?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.