0 2 minutes 3 mois

257 candidats de l’éducation non formelle prennent part aux épreuves hors session de l’EXETAT 2023-2024 dans la province de la Tshopo.

Ces chiffres ont été avancés lors du lancement de ces épreuves par le représentant du Gouverneur de la province de la Tshopo, ce lundi.

Je vous invite d’être calmes et de considérer ces épreuves comme une interrogation. Durant tout le temps que vous avez passé dans les différents centres, vous aviez eu un bon encadrement de vos enseignants, l’examen d’état ne peut pas vous intimider,” a dit le représentant du gouverneur de province, François Batumbu Mungamba.

Pour lui, il s’agit d’un moment de contrôle de ce que les candidats ont appris et de ce qu’ils connaissent.

C’est à l’issue de ces épreuves qu’on peut vous octroyer un titre qui peut vous permettre d’être utile à la société,” a-t-il expliqué.

L’inspecteur principal provincial ad intérim pour la Tshopo, David Kazadi a indiqué que parmi ces 257 candidats, 186 sont des filles et 71 garçons.

Nous récupérons ceux qui n’ont pas fait l’éducation formelle à L’EPST et les enfants vulnérables. C’est pourquoi ce jury se diffère des autres. Nous avons deux types de questionnaire : la dictée et la dissertation,” a fait savoir l’inspecteur social provincial.

Notons que dans l’éducation non formelle il y a l’alphabétisation, l’apprentissage professionnel, la formation accélérée et la formation scolarisante qui prend trois à quatre ans.

Auteur/autrice

Laisser un commentaire : Que pensez-vous de cet article ?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.