0 3 minutes 5 mois

La Division Provinciale de la Santé (DPS) au Sud-Kivu, par le biais de la Coordination du Programme National de la Santé Oculaire et de la Vision (PNSOV), tire la sonnette d’alarme quant à une épidémie de conjonctivite virale surinfectée, communément connue sous le nom d’APOLLO, qui sévit actuellement à Bukavu et ses environs.

Dans un communiqué consulté par Watoto News, la Division provinciale de la santé recommande le lavage des mains dans les écoles, pour protéger les enfants contre cette épidémie.

La conjonctivite virale surinfectée, caractérisée par des symptômes tels que la tuméfaction des paupières, la douleur, la rougeur, le larmoiement, la sensation de grains de sable, la difficulté à fixer la lumière et les sécrétions conjonctivales mucopurulentes, peut provoquer une gêne considérable et nécessite une prise en charge médicale appropriée.

Afin de contenir la propagation de cette épidémie, la DPS Sud-Kivu appelle la population à observer des mesures d’hygiène strictes. Le Dr Deo Ngoma Basedeke, Médecin Coordonnateur du PNSOV au Sud-Kivu, souligne l’importance de l’adoption de précautions d’hygiène telles que le lavage fréquent des mains, aux lieux de travail et à la maison.

Selon lui, il est également recommandé d’éviter de se serrer les mains et de se frotter les yeux, ainsi que de toujours avoir un désinfectant à portée de main lorsque cela est possible.

Toutes les catégories de personnes concernées

La conjonctivite est une inflammation de la conjonctive, la membrane qui recouvre la partie blanche de l’œil et l’intérieur des paupières. Elle peut toucher des personnes de tous âges, y compris les enfants.
C’est une affection courante qui peut se propager facilement dans les environnements où il y a une concentration de personnes, tels que les écoles ou les garderies.

Les enfants peuvent être plus susceptibles d’attraper la conjonctivite en raison de leur proximité physique les uns avec les autres et de leurs habitudes de partage d’objets.

La conjonctivite peut être causée par divers facteurs, y compris des infections virales ou bactériennes, des allergies, des irritants chimiques ou des réactions à des lentilles de contact.

En plus, la conjonctivite peut être extrêmement contagieuse, en particulier dans le cas des conjonctivites virales ou bactériennes, ce qui signifie qu’elle peut se propager d’une personne à une autre par contact direct ou par l’intermédiaire d’objets contaminés.

En cas d’apparition de symptômes oculaires, la DPS recommande vivement aux habitants de consulter un ophtalmologue en urgence, afin de bénéficier d’une prise en charge adéquate de cette affection.

Auteur/autrice

Laisser un commentaire : Que pensez-vous de cet article ?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.