0 3 minutes 7 mois

En marge de la commémoration de la fête de Noël, la première édition du festival “Tabasamu la Watoto” a vu le jour ce mercredi 27 décembre, dans la maison des jeunes en ville de Goma, chef lieu de la province du Nord-Kivu.

D’après Bush Seba, artiste danseur et culturel, ce festival a été lancé dans l’objectif d’encadrer les enfants déplacés de la guerre du M23 et de leur redonner sourire.

Nous voulons montrer à ces enfants déplacés qu’ils ont de la valeur. Notre idée était de choisir les enfants dans tous les camps mais aujourd’hui nous avons d’abord choisi les enfants déplacés de Kanyaruchinya. Après ici le festival Tabasamu ne vas pas s’arrêter, il y’a aura d’autres éditions,” a t-il indiqué.

De son côté, Victoire Kubuta, l’un des organisateurs du festival, affirme que 150 enfants déplacés ont pu célébrer Noël en dehors de leur camp.

Pour lui, différentes activités ont été préparées pour la réussite de cette journée qui avait pour objectif de redonner sourire aux enfants déplacés

“Nous avons voulu célébrer en dehors du camp des déplacés en les amenant ici, les sortir de leur milieu de confort. Nous avons pris un nombre bien déterminé par rapport à nos moyens. Nous avons prévu beaucoup d’activités pour redonner sourire aux enfants. Nous avons prévu les enseignements sur L’hygiène, la danse avec différentes prestations des artistes. Après ces activités nous allons faire la récolte des dons pour aller donner à ceux qui n’ont pas été ici avec nous,” affirme-t-il.

Notons que ces enfants déplacés ont été réunis dans la maison des jeunes de Goma où ils ont passé des bons moments en compagnie des prestations des artistes musiciens, danseurs et autres.

Auteur/autrice

Laisser un commentaire : Que pensez-vous de cet article ?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.