0 3 minutes 7 mois

L’instabilité sécuritaire suivie de la baisse des prix de produits agricoles, affecte les préparatifs des festivités de fin d’année dans nombreuses familles de Kiwanja, dans le territoire de Rutshuru au Nord-Kivu.

Certains parents l’ont indiqué à Watoto News ce samedi 23 décembre, deux jours avant la fête de Noël chez les chrétiens.

Nombreux ont difficile à répondre aux besoins de leurs enfants au moment où d’autres se disent obligés de fournir plus d’efforts pour répondre aux besoins de leurs enfants.

J’ai récolté les haricots mais le prix d’une cuvette est en baisse. Il est difficile pour moi de vendre une cuvette a 2.000 Francs Congolais car cela ne me permettra pas d’acheter des habits pour mes enfants,” explique Kahindo Anuarite, mère de famille au quartier Buzito.

Un autre parent, Kahambu Céline, dit ne pas savoir comment répondre aux exigences de ces enfants.

Ils viennent de me rappeler pour la quatrième fois que Noël sera célébrée le lundi 25 décembre, mais en réalité je n’ai rien pour acheter même un habit. La crise économique nous affecte,” confie-t-elle.

Les mêmes inquiétudes sont celles des vendeurs des denrées alimentaires dans différents marchés à Kiwanja. Plusieurs d’entre eux peinent à écouler leurs marchandises.

“Je vends des pommes de terre au petit marché de Mabungo, les clients ne sont pas en train de venir. Je me demande comment se déroulera la fête chez moi,” explique de sa part, Furaha Uwimana.

La situation économique dans le territoire de Rutshuru a été aggravée par l’instabilité sécuritaire dans cette entité. La fermeture de l’axe routier Goma-Rutshuru, sur la route nationale numéro 2, a causé une pénurie en produits manufacturés et empêché l’évacuation des produits agricoles de cette partie de la province du Nord Kivu.

Auteur/autrice

Laisser un commentaire : Que pensez-vous de cet article ?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.