0 3 minutes 8 mois

Donner à l’enfant l’occasion d’exprimer ses opinions en famille, renforce la confiance de celui-ci envers ses parents. C’est ce que font savoir certains enfants interrogés par Watoto News ce vendredi 1er décembre à Bukavu au Sud-Kivu.

Bienvenu, élève de 8ème année à l’Institut d’Ibanda, affirme que dans sa famille, la prise de parole pour les enfants est habituel. Celui-ci affirme tout de même qu’il se sent pas considéré, lors que son avis n’est pas pris en compte.

C’est un peu pareil pour Eunice, élève C.S Saint Michel. Selon elle, dès que les parents reviennent du travail, ils demandent l’avis de chaque enfant.

Le problème c’est que ça ne prend pas vraiment beaucoup de temps, et souvent on n’écoute pas tout le monde. Alors pour que ma demande passe vite, je me confie souvent à ma mère qui à son tour le dit à Papa,” déclare-t-elle.

Des parents rencontrés, affirment qu’écouter l’enfant en famille, ou prendre en compte son avis, crée la confiance en soi de la part de l’enfant, vu que les parents sont mieux placés pour comprendre sa situation.

Pacifique Nyakasane, parent, est clair : “Écouter l’avis de l’enfant en famille est un principe, surtout quand c’est une question qui concerne cet enfant. Car lorsque vous faites quelque chose sans l’enfant, vous le faites contre lui. Généralement, les enfants de 12 ans et plus ont des bonnes idées, et un parent averti doit les écouter pour renforcer sa confiance,” explique-t-il.

D’autres parents affirment que quand les enfants se sentent abandonnés, ils partent souvent se confier auprès d’autres personnes, qui risquent de donner des mauvais conseils, et gâcher l’avenir de l’enfant.

Notons qu’en son article 12, la Convention internationale relative aux droits de l’enfant, stipule que les états partis garantissent à l’enfant qui est capable de discernement, le droit d’exprimer librement son opinion sur toute question l’intéressant.

La CDE recommande ainsi la prise en considération des opinions de l’enfant, au regard de son âge et de son degré de maturité.

Patient Zihalirwa, Stagiaire du CUP à Watoto News

Auteur/autrice

Laisser un commentaire : Que pensez-vous de cet article ?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.