0 2 minutes 8 mois

Depuis le début de l’année, les autorités sanitaires congolaises multiplient des activités de vaccination contre la poliomyélite, afin de préserver la santé des enfants.

L’objectif est de voir si le pays sera au rendez-vous d’ici 2030, pour pouvoir éradiquer la poliomyélite comme problème de santé publique.

C’est ce que confirme Dr Nicole Mbayo, du service de communication à la division provinciale de la santé au Sud-Kivu.

Selon elle, un cas de poliomyélite suffit pour déclarer le pays en épidémie.

Il y a eu un cas de polio sauvage qu’on a retrouvé à Goma le mois passé. Et ici c’est nous il y a des cas de paralysie qu’on a découvert dans la province du Sud-Kivu,” indique-t-elle.

Celle-ci affirme que la campagne de vaccination annoncée contre la poliomyélite, et qui est prévue du 16 au 18 novembre prochain, n’en est pas une de trop.

“Notre pays est en danger. La RDC s’est engagée à éradiquer la poliomyélite. Au fait ce n’est pas une campagne de trop. Ça sera une stratégie porte-à-porte. Et cette campagne va s’étendre sur toutes les 34 zones de santé de notre province du Sud-Kivu,” explique-t-elle.

Selon les informations de Watoto News, plus d’un million d’enfants de 0 à 5 ans seront vaccinés contre la poliomyélite au cours de cette campagne. Il s’agira de la troisième phase de la campagne de vaccination contre la poliomyélite cette année.

En RDC, plus de 400 cas de poliomyélite ont été enregistrés dans différentes provinces les deux dernières années, selon les autorités sanitaires. Des dizaines de morts ont été enregistrés.

Auteur/autrice

Laisser un commentaire : Que pensez-vous de cet article ?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.