0 2 minutes 10 mois

Des élèves de plusieurs écoles primaires du secteur de Ngandja, en territoire de Fizi au Sud-Kivu, étudient dans des mauvaises conditions, à la suite de la destruction de leurs écoles par un vent violent, depuis vendredi dernier.

Il s’agit notamment des écoles primaires Lokalo, Iramu et Nuru, dont les toitures ont été emportées pour certaines, et les murs détruits pour les autres.

Biramirwa Ndahuma, Directeur de l’école primaire Lukolo, affirme que les écoliers étaient déjà renvoyés à la maison quand l’incident est survenu vendredi.

Des sources locales estiment à environ 3.000, le nombre d’enfants privés d’enseignement par cette catastrophe.

Ces dernières appellent les humanitaires et les personnes de bonne volonté à intervenir, pour permettre la reprise rapide des cours dans cette partie de la province.

Notons que ce vent violent n’a pas seulement touché les écoles. A en croire la société civile locale, environ 90 maisons ont aussi été détruites.

Nebo Mbuka, Président de la NDSCI à Fizi, affirme que des milliers de parents et leurs enfants vivent dans des églises, familles d’accueil, et plusieurs autres à la belle étoile.

Auteur/autrice

Laisser un commentaire : Que pensez-vous de cet article ?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.