0 5 minutes 4 semaines

Au total 26 jeunes filles et garçons de Walungu Centre et du groupement de Mulamba, ont reçu ce vendredi 21 juin 2024, des kits de réinsertion socio-économique de la part de l’UNICEF, dans le territoire de Walungu au Sud-Kivu. Cette dotation s’inscrit dans le cadre du projet de résilience en éducation non formelle, visant à renforcer la résilience des jeunes et adolescents vulnérables.

Ces jeunes adolescents ont reçu ces kits après avoir suivi des formations dans deux filières, notamment la pâtisserie et la restauration.

Dans la filière de la pâtisserie, les jeunes ont reçu des équipements tels que “des gaufriers, des braserons, des sacs de farine, du sucre, du lait, des ustensiles de cuisson et d’autres matériels” nécessaires à la fabrication de pains, de samboussas, de crêpes et de galettes.

“J’ai été formée en pâtisserie. Avant j’allais au champ avec mes parents. J’ai fini l’école primaire, mais je n’avais pas pu faire le secondaire parce que ma famille n’avait pas de moyens. Avec cette formation et les matériels reçus aujourd’hui, ma vie est transformée, parce que je me prendrai désormais en charge. Merci à l’UNICEF pour cette initiative,” Confie Marie-Claire Aksanti, une autre bénéficiaire.

Pour ceux de la restauration, les kits comprennent “des sacs de farine de maïs, de manioc, de riz et de haricot, ainsi que des chaises plastiques, des tables à manger, des couverts, des cuillères, des louches, des gobelets, des assiettes et des casseroles”.

Lors de la cérémonie de remise de ces kits, les bénéficiaires ont exprimé leur reconnaissance envers le gouvernement congolais et l’UNICEF pour ce geste significatif, “qui apporte un changement dans leur vie”. Ces derniers ont promis d’en faire bon usage pour leur bien-être.

“Je remercie l’UNICEF pour nous avoir sorti de notre vulnérabilité. J’étais entrain d’errer sans savoir quoi faire. Mais l’UNICEF m’a sélectionné et a appuyé ma formation en restauration. Et aujourd’hui, on vient de me donner tout ce dont j’ai besoin pour ouvrir mon propre restaurant. Nous sommes reconnaissants et nous souhaiterions que l’UNICEF continue ainsi pour que d’autres jeunes vulnérables puissent bénéficier de ce projet. Nous promettons d’utiliser ces outils et matériels en toute responsabilité,” déclare Shukuru Sumaili, l’une des bénéficiaires.

A cette occasion, M. Valèrien, délégué du consortium en charge de l’exécution du projet de résilience, a souligné que cette remise de kits de fin de formation vise à “renforcer la résilience socio-économique des jeunes”, pour qu’ils puissent s’engager dans l’entrepreneuriat.

Selon lui, l’objectif est également de lutter contre la délinquance juvénile, car certains de ces jeunes ont quitté l’école “en raison du manque de moyens de leurs familles”.

De sa part, Banywesize Shamamba Dieudonné, Administrateur adjoint de territoire de Walungu en charge de l’administration et des finances, exprime sa gratitude envers l’UNICEF pour son action dans le cadre de la coopération UNICEF-RDC. Celui-ci assure qu’il compte suivre de près l’impact de ces activités de ce projet, dans le territoire de Walungu.

L’autorité territoriale a également encouragé les bénéficiaires et leurs familles à prendre soin de ces matériels, qui devront, selon lui, “profiter à toute la communauté”.

Notons que le projet de résilience en éducation formelle et non formelle est exécuté au Sud-Kivu par le gouvernement congolais, à travers un consortium composé de la division de l’EPST, de celle de la Formation professionnelle et Métiers, de la division de la jeunesse et de celle des affaires sociales, ainsi que quelques ONG. L’UNICEF apporte un soutien financier grâce aux fonds de la BMZ.

Auteur/autrice

Laisser un commentaire : Que pensez-vous de cet article ?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.