0 3 minutes 4 mois

Il y a un an, deux tremblements de terre dévastateurs frappaient le sud-est de la Turquie et la Syrie, suivis de milliers de répliques. Selon l’UNICEF, aujourd’hui, les conséquences de cette catastrophe continuent de peser lourdement sur des millions d’enfants.

Malgré les efforts humanitaires, la situation reste particulièrement critique en Syrie, où les cycles persistants de conflit et de crise mettent en péril la vie et le bien-être des enfants.

L’UNICEF était présent sur le terrain dès les premiers instants pour répondre aux besoins les plus urgents des familles, fournissant de l’eau potable, des kits d’hygiène, des vaccins, ainsi qu’un soutien psychosocial et des centres d’apprentissage temporaires.

Cependant, l’agence onusienne indique que les besoins des populations affectées demeurent énormes, et les défis sont multiples et complexes.

En Syrie, les enfants faisaient déjà face à l’une des situations humanitaires les plus complexes au monde. Après près de 13 ans de conflit, de déplacements, d’une crise économique sans précédent et d’épidémies, environ 5,900 personnes ont été tuées dans les tremblements de terre de 2023. L’UNICEF estime que 3.3 millions d’enfants ont été affectés.

Beaucoup de familles ont perdu leur soutien financier principal à cause de décès ou de blessures, augmentant la vulnérabilité de millions de personnes déjà en difficulté.

L’UNICEF a atteint 5.6 millions de personnes affectées par les tremblements de terre en 2023. Dans le cadre de sa réponse aux séismes, l’UNICEF a aidé 3.3 millions de personnes à accéder à une quantité et qualité suffisantes d’eau pour leurs besoins domestiques et de boisson, et a soutenu plus de 550,000 enfants dans l’accès à l’éducation formelle ou non formelle, y compris l’apprentissage précoce.

Alors que l’UNICEF continue de fournir son soutien, y compris en travaillant pour remettre les enfants à l’école le plus rapidement possible et en aidant à alléger les pressions économiques sur leurs familles, il estime que l’aide humanitaire ne peut pas être la seule réponse.

La reconstruction des systèmes d’éducation, de santé et de protection sociale est essentielle pour offrir un avenir meilleur à ces enfants et à leurs familles.

Auteur/autrice

Laisser un commentaire : Que pensez-vous de cet article ?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.