0 2 minutes 8 mois

Près de 400 écoliers du complexe scolaire Kasongwe, situé dans la ville de Butembo au Nord-Kivu, étudient actuellement dans des écoles voisines, à la suite de l’incendie de leur école dimanche dernier.

Environ 10 salles construites en planches, y compris le bureau administratif, ont été réduites en cendres aux côtés des documents importants.

La puissance de ce feu d’origine inconnue a causé d’importants dégâts. Le feu s’est rapidement propagé dans cette école constituée de planches, calcinant 10 salles avec tout leur matériel.

Seules deux salles de classe ont pu être sauvées par les voisins. Ce lundi, c’était un spectacle de désolation pour les enseignants, les parents et les élèves.

Il y a deux salles de la maternelle, 7 du primaire et une salle du bureau. Au total, il y a 10 salles brûlées avec tout. Nous n’avons plus rien : livres, programmes, pupitres et consorts. Nous recommençons donc à zéro“, décrit Muhindo Mbafumoja Justin, directeur de cet établissement privé agréé.

Avant l’incident, les élèves étaient en plein passage des examens du premier trimestre.

Présent sur les lieux du drame, Kikakya Meleki, président des écoles privées agréées, a rassuré les parents sur la continuité des épreuves dans des écoles voisines.

Nous avons terminé le lobbying avec les écoles voisines. Les écoles sont déjà dans des salles de classes. En ce qui concerne les dossiers des élèves, il y a toujours une hiérarchie qui sait comment trouver des dossiers équivalents à ceux qui ont été consumés“, a précisé M. Meleki.

Il sied de rappeler que ce complexe scolaire encadre au moins 400 élèves, selon les autorités scolaires, qui appellent à l’aide pour la reconstruction des salles incendiées.

Auteur/autrice

Laisser un commentaire : Que pensez-vous de cet article ?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.