0 3 minutes 1 mois

Le ministère de la Santé a lancé la deuxième phase de la campagne de vaccination contre la poliomyélite dans la province du Sud-Kivu ce 12 juin 2024. Cette campagne qui va du 13 au 15 juin vise à vacciner plus de deux millions d’enfants âgés de 0 à 59 mois contre la poliomyélite, une maladie invalidante et potentiellement mortelle.

Le ministre provincial de la Santé, M. Byabagabo wa Gahuma, a présidé la cérémonie de lancement, soulignant l’engagement du gouvernement congolais à promouvoir la santé et le bien-être de sa population.

“La vaccination est un élément crucial de cet engagement. En vaccinant nos enfants, nous les protégeons contre des maladies évitables et leur donnons les meilleures chances de grandir en bonne santé et de s’épanouir,” a-t-il déclaré.

Cette campagne de vaccination contre la poliomyélite est intégrée à d’autres interventions vitales pour la santé des enfants.

Les enfants âgés de 6 à 59 mois recevront également une supplémentation en vitamine A, tandis que les enfants âgés de 12 à 59 mois seront déparasités au moyen de l’albendazole. Cette approche multisectorielle permet de maximiser l’impact positif sur la santé des enfants.

Ces campagnes de vaccination sont d’autant plus importantes que le poliovirus circule dans 17 provinces du pays, y compris le Sud-Kivu“, a déclaré M. Byabagabo. Et d’ajouter : “Il est crucial de renforcer l’immunité de nos enfants et d’arrêter la propagation de cette maladie mortelle.”

La campagne de vaccination sera menée de porte à porte par les vaccinateurs, garantissant que tous les enfants, quel que soit leur statut vaccinal antérieur, soient atteints.

Le ministre a appelé les parents à jouer leur rôle en veillant à ce que leurs enfants soient vaccinés.

La prévention vaut mieux que la guérison. En faisant vacciner vos enfants, vous leur offrez une meilleure santé et garantissez une croissance harmonieuse,” a-t-il insisté

Auteur/autrice

Laisser un commentaire : Que pensez-vous de cet article ?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.