0 2 minutes 2 mois

La coordination urbaine de l’environnement a formellement interdit la pêche illicite pratiquée par des jeunes hommes, femmes et enfants dans les marais de la commune de Katanga et ses environs, en ville de Baraka au Sud-Kivu.

Selon les sources locales, pendant les périodes de sécheresse, de mai à août, des membres de la communauté d’accueil et des réfugiés burundais du site de Mulongwe asséchent les marais à l’aide de moteurs pour capturer les poissons et les alevins.

Cette pratique, bien que lucrative pour ces pêcheurs, est pourtant illégale, selon la Coordination environnementale

La loi numéro 15/026 du 31 décembre 2015 relative à l’eau interdit ces pratiques“, a déclaré M. Ndale Ekyamba Shérif, le chef de l’environnement dans la commune de Katanga.

Celui-ci appelle les pêcheurs à cesser immédiatement cette activité illicite et invite la police locale à intervenir pour faire respecter la loi.

Notons que cette pêche illégale a déjà eu des conséquences tragiques. En 2022, deux enfants sont morts après avoir été mordus par des serpents lors de ces activités dans les marais de Katanga.

La coordination urbaine de l’environnement entend bien mettre fin à cette pratique nuisible pour préserver l’écosystème fragile des marais de la région. Elle compte sur la collaboration de la population et des forces de l’ordre pour y parvenir.

Auteur/autrice

Laisser un commentaire : Que pensez-vous de cet article ?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.