0 2 minutes 3 mois

19.461 candidats finalistes ont commencé ce lundi les épreuves hors session de l’Exetat 2023-2024, dans la province éducationnelle Tshopo 1, située dans le Nord-Est de la République démocratique du Congo.

Le coup d’envoi a été donné à l’Institut Athénée de Kisangani par le ministre provincial de la Fonction publique, Herry Baraka, faisant fonction de gouverneur intérimaire.

« Chers candidats, vos formateurs et enseignants vous ont préparés pendant six ans durant votre parcours dans l’enseignement secondaire. Je vous exhorte à travailler avec sérénité, sans peur ni crainte », a déclaré le gouverneur par intérim lors de son discours d’ouverture.

« Cette édition 2023-2024 de l’examen d’État, qui commence aujourd’hui, doit continuer à démontrer l’excellence culturelle et le potentiel de la jeunesse de Tshopo », a-t-il ajouté.

De son côté, le directeur de la province éducationnelle Tshopo 1, Alain Mwimbi Mwimbi, a loué dans son discours les réalisations du ministre national de l’EPST, Tony Mwaba Kazadi, qu’il a affectueusement surnommé le « Gardien de la gratuité de l’enseignement de base », pour ses efforts dans le maintien de la qualité de l’éducation.

Il a également exprimé sa gratitude envers le gouverneur de la province de Tshopo, Paulin Lendongolia Lebabonga, pour son écoute attentive aux préoccupations des enseignants, du personnel de l’EPST et des élèves.

« Si nous prenons la parole aujourd’hui, c’est pour vous adresser un mot d’encouragement. Les épreuves auxquelles vous êtes confrontés ne relèvent pas de la magie ; n’ayez pas peur, car l’examen d’État est comme tous les autres examens que vous avez passés à l’école », les a-t-il encouragés.

Auteur/autrice

Laisser un commentaire : Que pensez-vous de cet article ?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.